lien externe

Carrefour numérique: Innovation, créativité et territoires

Envoyez-nous un courriel

Innovation, créativité et territoires

 
Rassembler l’expertise universitaire en TI autour d’une thématique donnée, dans une perspective multifacultaire, multidisciplinaire, multisectorielle : voilà quel est l’objectif du Carrefour numérique proposé par l’Institut Technologies de l'information et Sociétés (ITIS). Par ces demi-journées, l’équipe de l’Institut souhaite offrir un moment de découverte, d’échange, de réseautage, de réflexion aux étudiants, aux membres de la communauté universitaire autant qu’aux gens de l’industrie.
 
La formule de la série « Carrefour numérique » est simple : quatre présentations, de 45 minutes chacune, incluant une période de questions, réalisées par quatre chercheurs (ou équipes de recherche) provenant de quatre champs d’application distincts. Il s’agit d’une occasion unique d’acquérir de nouvelles compétences numériques transversales, de découvrir d’autres champs d’expertise autour d’une même spécialité, de favoriser les croisements entre disciplines!
 
À l'occasion de ce troisième Carrefour numérique présenté le vendredi 20 février, 8h30 à 12h30, au pavillon Gene-H.-Kruger de l'Université Laval, c'est la sphère de l'innovation, en lien avec la notion de territoire, qui a été explorée: économie et urbanisme, géomatique, design et entrepreneuriat ont été mis de l'avant à travers quatre présentations, offertes par les professeurs Mario Carrier (École supérieur d'aménagement du territoire et de développement régional), Caroline Gagnon (École de design), Sophie Veilleux (Faculté des sciences de l'administration) et Alain A. Viau (Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique).

Photo : Flickr - CC - Stephan 


Horaire de l'avant-midi

 
8h
Accueil des participants
 
8h30
Mot de bienvenue et présentation du déroulement de la journée
 
8h35
Allocution d'ouverture
Denis Mayrand, vice-recteur adjoint à la Recherche et à la Création, Université Laval
 
8h45
Faculté d'architecture, d'aménagement, d'art et de design : 
Mario Carrier, professeur, École supérieur d'aménagement du territoire et de développement régional (ÉSAD), Université Laval
 
9h30
Stimuler le développement territorial grâce à la promotion de la créativité
Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique : 
Alain A. Viau, professeur, Département des sciences géomatiques, Université Laval
 
10h15
Pause café
 
10h45
Design public et innovation sociale : quelques enjeux de la "ville intelligente"
Faculté d'aménagement, d'architecture, d'art et de design : 
Caroline Gagnon, professeure, École de design, Université Laval
 
11h30
Faculté des sciences de l'administration : 
Sophie Veilleux, professeure, Département de management, Université Laval
 
12h15
Allocution de clôture
Paul Fortier, directeur, Institut Technologies de l'information et Sociétés (ITIS), Université Laval
 

Présentation des conférenciers

 
Mario Carrier, professeur
École supérieur d'aménagement du territoire et de développement régional (ÉSAD), Université Laval
 
Mario Carrier est urbaniste et sociologue. Il est titulaire d’un Baccalauréat en sociologie (1983), d’une Maîtrise en aménagement du territoire et développement régional (1986) et d’un Doctorat en sociologie économique (1992), tous les trois obtenus à l’Université Laval. De 1992 à 2001, il a été professeur au Département des sciences de la gestion à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, où il a été notamment, directeur de la Chaire Desjardins en développement des petites collectivités de 1996 à 2001.
 
Il est maintenant professeur titulaire à l’École supérieure d’aménagement du territoire et de développement régional de l’Université Laval, où il poursuit sa carrière depuis 2002 et où il enseigne dans le domaine du développement régional et local. Ses recherches portent particulièrement sur les thèmes du développement économique, des réseaux d’innovation des entreprises, de la gouvernance territoriale, du développement territorial durable, des instruments de politiques publiques reliés aux questions de développement, d’aménagement  et d’environnement. Il est membre du Centre de recherche en aménagement  et en développement de l’Université Laval depuis 2002.

Caroline Gagnon, professeure
École de design, Université Laval
 
Caroline Gagnon est professeure adjointe à l'École de design de l'Université Laval. Elle s’intéresse aux problématiques sociales et publiques en design de produits. Elle est spécialiste des méthodes de recherche en design ainsi que de l’analyse des perceptions sociales entourant l’appréciation esthétique des projets d’aménagement et de design et plus spécifiquement des équipements techniques dans l’espace public. Elle emprunte une perspective de design empathique c’est-à-dire qui pose d’emblée la nécessité de comprendre l’expérience humaine afin d’orienter les projets de design.


Ces dernières années, elle a développé un intérêt académique pour le design de service ainsi que pour les récentes perspectives sur la créativité, l’innovation par  le « design thinking » et le design stratégique. Elle est membre-associée de HEC-MOSAIC (groupe d’échanges et de recherche en management de la création), chercheure-associée à la Chaire en paysage et environnement de l’Université de Montréal ainsi que membre de l’Association en design urbain et de l'Association des designers industriels du Québec. 


Sophie Veilleux, professeure
Département de management, Université Laval
 
Sophie Veilleux, Ph.D., est professeure d’entrepreneuriat technologique et international à la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval. Elle y enseigne la gestion de l’innovation, le processus de création et de croissance des entreprises technologiques ainsi que la gestion internationale.
 
Ses recherches portent sur les comportements d’internationalisation des entreprises de hautes technologies dès leur création, notamment par les alliances stratégiques. Ses travaux les plus significatifs sur l’internationalisation des entreprises technologiques ont été publiés dans Journal of Business Strategy, International Journal of Business and Globalisation, International Journal of Biotechnology. 

Alain A. Viau, professeur
Département des sciences géomatiques, Université Laval
 
Alain A. Viau est professeur titulaire au Département des sciences géomatiques de l’Université Laval depuis 1990. Il est aussi qualifié à titre de Professeur des Universités en France depuis 2011. À titre de géographe ses activités de recherche, tant aux Québec qu’à l’international ont abordé ces derniers 25 ans plusieurs questions relatives à l’études des territoires, qu’ils soient forestiers, agricoles ou urbanisés et sur les moyens et outils à mettre en œuvre pour supporter la prise de décision en matière de gestion et de gouvernance des ressources naturelles et des territoires.
 
Les assises de réflexion de ses travaux sont plus attentives à la dimension d’objet intermédiaire que jouent les outils géomatiques et les TIC ainsi que les informations qui sont produites à la construction sociale des objets scientifiques et techniques et des situations dans lesquelles ils sont employés. Fondateur du premier laboratoire de recherche du Canada en géomatique appliquée à l'agriculture (2000-2010). Il a également créé le premier Centre de recherche multidisciplinaire appliquée en hydrométéorologie (HYMAP/2001-2005) et contribué à sa migration vers un centre de recherche universitaire provincial sur l'eau et la gouvernance territoriale (CREGU/2005-2007). Il a élaboré une Chaire internationale de recherche sur la gouvernance des territoires (CIRGT/2007-2008) et a été directeur du Centre de Recherche en Géomatique (CRG-2006-2007).
 
Aujourd’hui c’est avec une approche plus cognitive et constructiviste d’analyse du sens donné par les acteurs et utilisateurs aux objets du territoire qu’il oriente ses travaux. Ses réflexions et objets de recherche portent principalement sur l’étude des dimensions culturelles des territoires. Plus précisément sur l’étude des territoires à travers les thèmes des artistes, des politiques culturelles, du patrimoine, de l’identité et de la culture. Ils visent à valoriser les outils géomatiques et les TIC pour l’élaboration de trajectoires territoriales culturelles et d’artistes en y associant le développement de nouvelles méthodologies pour mieux appréhender les spatialités et les territorialités créatives des territoires via la cartographie culturelle. Étant artiste peintre, il milite pour une géographie et une géomatique de la création et au service de l’art et de la culture.
 

Quelques photos