lien externe

Conférenciers - Jour 4

Envoyez-nous un courriel

Patrick Archambault

Chercheur en médecine d'urgence et soins intensifs, CSSS Alphonse-Desjardins-CHAU de Lévis
 
Détenteur d’un doctorat en médecine de l’université Laval en 2000, Patrick Archambault obtient une spécialisation en médecine d’urgence du Collège Royal des Médecins et Chirurgiens du Canada (CRMCC) de l’université Laval en 2005.
 
Avec l’aide d’une bourse McLaughlin du doyen, il poursuit sa formation en effectuant une surspécialisation de deux ans en médecine de soins intensifs à l’université d’Ottawa et obtient la certification du CRMCC en décembre 2007.  Il complète aussi en novembre 2007 une maîtrise sur mesure en recherche clinique (médecine d’urgence) à l’université Laval et obtient par le fait même la reconnaissance du CRMCC d’une certification en recherche clinique (chercheur-clinicien). Son mémoire, inscrit au tableau d’honneur de la faculté des études supérieures, porte sur l’inhibition de la production de cortisol par l’étomidate, un agent sédatif utilisé lors de l’intubation endotrachéale des traumatisés crâniens. 
 
Depuis 2008, il travaille comme urgentologue et intensiviste au sein du CHAU HDL et depuis 2011 il est chercheur-boursier clinicien du FRQS . Son programme de recherche porte sur l'impact des wikis comme outil de transfert des connaissances dans le réseau de la santé.
 

Marc Cuggia

Maître de conférence et particien hospitalier, Centre hospitalier universitaire de Rennes
 
Le Dr Marc Cuggia (MD PhD)  est maître de conférence, praticien hospitalier et médecin de santé publique spécialisé en Informatique médicale au Centre Hospitalier Universitaire de Rennes.
 
Il a développé une expertise au sein de l' unité INSERM U936 (Modélisation conceptuelle des connaissances biomédicale) portant sur les méthodes et les technologies permettant l'intégration de données patient hétérogènes et leur réutilisation pour la recherche biomédicale.
 
Ces travaux internationaux ont donné lieu à mise au point de système d'entrepôt de données biomédicaux, de système d'aide au recrutement dans les essais clinique, et d'aide à la constitution de cohorte et de registres épidémiologiques. Ces outils sont actuellement utilisés dans plusieurs hôpitaux français.
 

Marie-Pierre Gagnon

Professeure, Département des sciences infirmières, Univeristé Laval
 
Professeure adjointe à la Faculté des sciences infirmières de l'Université Laval, Marie-Pierre Gagnon est également chercheur, Axe de recherche en Santé publique et pratiques optimales en santé du CRCHUQ.
 
Ses intérêts de recherche portent tout particulièrement sur les pratiques professionnelles en santé, les technologies d'information et de communication en santé, les comportements de santé, les théories psychosociales, professionnelles et organisationnelles, l'évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé, ainsi que la synthèse et l'application des connaissances.
 
Elle travaille actuellement, entre autres projets, sur l'intégration des données probantes sur la cybersanté dans les pratiques, ainsi que sur les TIC et leur impact sur la main d'oeuvre dans le secteur de la santé.
 

Anick Giguère

Chercheure, Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec
 
Anik Giguère a reçu un doctorat en biologie de l’INRS à Québec. Elle a ensuite réalisé un premier stage postdoctoral au sein de la Chaire de recherche en implantation de la prise de décision partagée dans les soins primaires à Québec, puis un deuxième stage au sein du Centre de recherche sur l’information en santé (Health Information Research Unit) de l’Université McMaster à Hamilton.
 
Anik Giguère est maintenant une nouvelle chercheure au Centre d’Excellence sur le Vieillissement de Québec. Ses projets visent le développement et l’évaluation d’interventions pour faciliter une pratique professionnelle fondée sur les preuves scientifiques et la prise de décision partagée entre le clinicien et son patient. Elle a mis à jour une revue systématique Cochrane sur l’impact des documents éducatifs imprimés sur la pratique professionnelle.
 
Elle poursuis également un programme de recherche sur la Boîte à Décision, un outil pour aider le clinicien à communiquer clairement les risques et bénéfices d'interventions courantes à ses patients.
 

Roland Grad

Professeur agrégé, Université McGill, Centre de pratique familiale Herzl, Hôpital général juif

 

Roland Grad à débuté sa pratique en médecine familiale à la clinique Herzl en 1986. Dix ans plus tard, il complétait des études de deuxième cycle en épidémiologieclinique et en biostatistiques à l'Université McMaster.
 
Compte tenu de son intérêt pour les connaissances reposant sur la recherche, le Dr Grad s'intéresse à l'utilisation des données probantes dans la pratique clinique quotidienne. Depuis 2003, ses travaux visant à développer et valider une méthode d'évaluation de l'information sont financés par les Instituts de recherche en santé du Canada, l'Association médicale canadienne et l'Association des pharmaciens du Canada.
 
Les intérêts de recherche actuels du Dr Grad comprennent les recherches sur le transfert des connaissances, les soins de santé primaires, les méthodes de recherche mixtes, l'utilisation de l'information, les méthodes d'évaluation de l'information, la communication clinique par ordinateur, les technologies de repérage de l'information clinique et la formation professionnelle continue.
 

Claude Labit

Vice-président du Conseil scientifique en charge de la recherche et de l'innovation, Université de Rennes 1, et président, Rennes-Atalante
 
Né le 27/09/1956 à Lille - France, Claude Labit est ingénieur de TelecomParisTech (ex Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications ENST de Paris), docteur-ingénieur et docteur d’Etat de l’Université de Rennes1.  Il est recruté en tant que chercheur à l’INRIA-Rennes en 1982 et devient Directeur de Recherches INRIA en 1988. Responsable d’une équipe en traitement d’images numériques, il est l’auteur de nombreuses réalisations de recherche, de publications et d’encadrements de doctorats en compression et codage d’images numériques (vidéo numériques, TV3D, imagerie médicale et satellitaire,..).
 
Il assure la direction du centre INRIA-Rennes et de l’Irisa-Rennes de 1999 à 2007, centre de recherches de plus de 500 collaborateurs dans le domaine des Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication.  En avril 2007, il est élu président de la Technopole Rennes-Atalante. Depuis Mai 2008, C Labit est également vice-président de l’Université de Rennes1 en charge de la Recherche et de l’Innovation.
 

Michel Labrecque

Professeur, Département de médecine familiale et de médecine d'urgence, Université Laval 
 

Michel Labrecque M.D., Ph.D. (épidémiologie), F.C.M.F., est professeur titulaire au Département de médecine familiale et de médecine d’urgence de l’Université Laval.
 
Il œuvre à l’Unité de médecine familiale de l’Hôpital Saint-François d’Assise à Québec. Il est également chercheur-clinicien au Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Québec.
 
Il porte un intérêt particulier à l’enseignement et à l’évaluation de l’intégration des données probantes à la pratique clinique, particulièrement en ce qui concerne les activités de prévention.
 


Denis Laurendeau

Directeur, Laboratoire de vision et systèmes numériques, Université Laval
 
Denis Laurendeau détient un diplôme de baccalauréat en génie physique (1981) et une maîtrise (1983) et un Ph.D. (1986) en génie électrique de l'Université Laval.  

En 1986, il a été chercheur invité à la Division de robtique de l'Institut de  recherche d'Hydro-Québec  (IREQ) où il a travaillé au développement d'applications de vision artificielle pour l'entretien robotisé des lignes à haute tension. En 2001, il a occupé les poste de chef de projet en spectrométrie par  transformÈe de Fourier chez  ABB-Bomem (QuÈbec) et a été chercheur visiteur au 
Centre de recherche pour la défense - Valcartier en 2005.

Il est professeur au Département de génie électrique et de génie informatique depuis 1987. Il est titulaire de la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Creaform sur la numérisation 3D (CREATION-3D), directeur du regroupement stratégique REPARTI du FRQ-NT, directeur du Laboratoire de vision et systèmes numériques de l'Université Laval et membre de l'ITIS, du LANTISS et du LAMIC. Il est Ègalement chercheur associé au Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM). Il est membre de l'IEEE, de l'Ordre des ingénieurs du Québec et de l'International Association for Pattern Recognition (IAPR) dont il a été le président de 2010 à 2012.

Ses intérêts en recherche portent sur la modélisation 3D , la réalité virtuelle et augmentée, la simulation et les applications industrielles et biomédicales de la vision artificielle.
 

France Légaré

Titulaire, Chaire de recherche du Canada en implantation de la prise de décision partagée, Université Laval
 
Praticienne de la médecine familiale au Québec depuis 1990, France Légaré est professeure titulaire au Département de médecine familiale et médecine d'urgence à l'Université Laval. Du 1er juin 2006 à juin 2011, elle a été titulaire d'une Chaire de recherche du Canada de niveau 2 en implantation de la prise de décision partagée en soins primaires. Depuis juin 2011, elle a obtenu le renouvellement jusqu'en 2016. Elle est aussi la directrice de l’Axe de recherche en transfert des connaissances et évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé du Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ). Elle est également représentante du Réseau canadien Cochrane de l'Université Laval depuis 1999. Son programme de recherche vise à fournir aux professionnels de la santé et aux patients les outils nécessaires pour optimiser la prise de décision dans le contexte des soins primaires. Digne de mentions, France a reçu le prestigieux prix du chercheur de l’année du Collège des médecins de famille du Canada en octobre 2011.
 
Depuis 2005, Dre France Légaré a contribué à l’obtention de 28 025 605 $ en subventions des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) dont 15 157 895 $ à titre de chercheure ou cochercheure principale. Aussi, elle a reçu plus d’un million de dollars en subvention des FRQ-S et autres organismes subventionnaires. Depuis 1995, elle a dirigé ou codirigé 20 étudiants à la maîtrise, 4 étudiants au doctorat et 7 étudiants postdoc/fellow dans les programmes d’épidémiologie, santé communautaire, biostatistique, anthropologie et droit de la santé.
 
Les domaines de recherche de la Dre Légaré concernent la prise de décision partagée, le transfert des connaissances, la synthèse des connaissances, les outils d’aide à la décision et les soins primaires. La Dre Légaré compte aussi plusieurs publications.
 

Pascale Lehoux

 Titulaire, Chaire de recherche du Canada sur les innovations en santé, Université de Montréal

Pascale Lehoux détient un baccalauréat en Design industriel (1989), un Ph.D. en Santé publique (1996) et a effectué sa formation postdoctorale en Science & Technology Dynamics à l’Université d’Amsterdam (1997). Elle est présentement Professeur titulaire au Département d’administration de la santé de l’Université de Montréal (DASUM) et chercheur à l’Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal (IRSPUM).
 
Elle est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les innovations en santé, membre du Conseil consultatif de l’Institut de recherche sur les services et les politiques de santé des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et dirige le Regroupement Thématique Majeur des “connaissances à l’action” de l’IRSPUM.
 
Elle a publié plus de 80 articles scientifiques et un livre aux éditions Routledge. Ses travaux de recherche ont porté sur le dossier médical informatisé, la télémédecine, les technologies utilisées par les patients à domicile, les unités satellites et mobile de dialyse, l’impact de l’évaluation des technologies de la santé sur les politiques et la participation du public.
 
Son programme de recherche actuel porte sur les stratégies de conception des innovations médicales et les politiques de soutien à l’innovation. 
 

Mathieu Ouimet

Professeur, Département de sciences politiques, Université Laval
 

Mathieu Ouimet est professeur agrégé au Département de science politique de l’Université Laval et chercheur au Centre de recherche du CHU.
 
Il détient un doctorat en science politique et a complété des études postdoctorales au Département d’épidémiologie clinique et de biostatistiques de l’Université McMaster.
 
Ses recherches portent sur les activités de transfert de la recherche des chercheurs universitaires et la mobilisation des résultats de recherche par les responsables de politiques publiques. 
 


Jean-François Rancourt

Directeur, Groupe de médecine familiale Montmagny-L'Islet
 
Médecin de famille depuis 26 ans à Montmagny, Dr Jean-François Rancourt est également chef du département de médecine générale du CSSS Montmagny-L'Islet et responsable du GMF de Montmagny.
 
Il est aussi membre du comité conseil clinique d'inforoute du Canada pour l'informatisation du réseau et membre du comité d'homologation des dossiers médicaux électroniques du Québec.
 

Dawn Stacey

Professeure, École des sciences infirmières, Université d'Ottawa
 
La Dre Dawn Stacey est une professeure adjointe pour l’école des sciences infirmières de l’Université d’Ottawa et une scientifique travaillant a l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa. Elle est aussi la Chaire de recherche de l’Université sur le transfert des connaissances aux patients et directrice du Patient Decision Aids Research Group.
 
Sa recherche se concentre sur l’exploration de méthodes permettant aux professionnels de santé d’offrir un soutien aux patients lors de la préparation pour la prise de décision. Son expertise comprend : le développement, l’évaluation et le contrôle d’outils d’aide à la décision pour patients; l’encadrement à la décision ; et la mise en œuvre du soutien à la décision dans les pratiques cliniques ainsi que dans le curriculum des sciences infirmières.
 
Elle est chercheuse principale pour le Cochrane Review of Patient Decision Aids, co-chercheuse pour le Cochrane Review of Interventions to Improve the Adoption of Shared Decision Making et coprésidente du International Patient Decision Aid Standards Collaboration (IPDAS).
 

Holly Witteman

Professeure adjointe, Département de médecine familiale et médecine d'urgence, Université Laval

 

Holly Witteman est professeure adjointe au Vice-décanat à la pédagogie et au développement professionnel continu (VDPDPC) ainsi qu’au Département de médecine familiale et de médecine d'urgence à la Faculté de médecine. Formée en tant qu’ingénieure des facteurs humains, elle désire développer en tant que professeure-chercheure des technologies de  l’information et des communications qui aideront les cliniciens et les patients à prendre des décisions appropriées.

Madame Witteman a complété un baccalauréat en ingénierie des mathématiques à la Queen’s University à Kingston en Ontario avant d’entreprendre un doctorat en ingénierie des facteurs humains à la University of Toronto, en Ontario. Elle est aussi titulaire d’un postdoctorat qu’elle a réalisé au Center for Bioethics and Social Sciences in Medicine à la University of Michigan aux États-Unis.

Ses intérêts de recherche sont les suivants: technologies de l'information et des communications, communication des risques et numératie, clarification des valeurs, prise de décision et transfert de connaissances.