lien externe

Avril 2013 - Cégep Limoilou - Géolocalisation et géotraçabilité

Envoyez-nous un courriel

Géolocalisation et géotracabilité :

la géomatique à l’heure du 2.0

 
La conférence "Géolocalisation et géotracabilité: la géomatique à l'heure du 2.0" au local 1112-1114 du  Cégep Limoilou a été présentée le mercredi 24 avril 2013, de 13h à 14h, avec Stéphane Roche, professeur au Département des sciences géomatiques de l'Université Laval. 
 
La montée en puissance de la téléphonie mobile, des systèmes de géolocalisation (GPS) et du Web 2.0 a modifié les usages autant que les potentiels de l’information géoréférencée. De la géolocalisation à la géotracabilité, de projets liés à l’utilisation de citoyens-capteurs jusqu’aux nouvelles technologies de traçabilité spatiale, cette conférence a permis aux étudiants et étudiantes présents de découvrir des initiatives récentes et stimulantes, et de prendre le pouls de la recherche universitaire et entrepreneuriale dans cette sphère d’avenir.

À propos du conférencier

Stéphane Roche est professeur titulaire et directeur du département des sciences géomatiques de l’Université Laval. Ingénieur géomètre topographe, Stéphane Roche est titulaire d’un DEA en aménagement du territoire (1994) et d’un doctorat de géographie (1997), délivrés par l’Université d’Angers. Stéphane enseigne les Systèmes d’information géographique (SIG), la cartographie et la société de l’Information géographique.
 
Ses recherches suivent deux orientations privilégiées : l’analyse des relations entre espaces et sociétés sous l’angle du processus de développement du Géoweb 2.0; la conception de solutions géomatiques collaboratives (SIG participatifs, wikiSIG) adaptées à la gestion territoriale participative et au geodesign. Stéphane a coordonné avec Claude Caron (Université de Sherbrooke) l’ouvrage Organizational Facets of GIS, publié en 2009 par John Wiley & Sons. Il a également été l’éditeur invité (avec Rob Feick, Université de Waterloo) du numéro spécial de la revueGEOMATICA (vol.64, n. 1) consacré à l’Information géographique volontaire.
 
 
Cette conférence était présentée par l'Institut Technologies de l'information et Sociétés (ITIS) en collaboration avec le Département de géomatique du Cégep  Limoilou.