lien externe

Rencontres du numérique: Indicateurs urbains

Envoyez-nous un courriel

Des citoyens-capteurs aux médias sociaux: nouveaux indicateurs, nouvelle urbanité?

La révolution numérique a profondément transformé notre manière d’imaginer et de construire la ville. La géolocalisation, omniprésente, ouvre de nouveaux horizons et dévoile ainsi de nouveaux indicateurs.
 
Des traces conscientes aux traces inconscientes laissées par les citoyens, des capteurs physiques aux médias sociaux, le professeur Stéphane Roche, du Département des sciences géomatiques de l'Université Laval, a exploré au fil de cette conférence présentée le jeudi 11 septembre 2014 à la bibliothèque Gabrielle-Roy ces pratiques et cette "nouvelle urbanité"qui y est rattachée.
 
L’intelligence géospatiale peut-elle rendre la ville plus intelligente?
 
À propos du conférencier
 
Stéphane Roche est professeur titulaire de sciences géomatiques à l’Université Laval, où il enseigne les systèmes d’information géographique (SIG) et la cartographie. Il s’intéresse à l’exploration des relations entre les concepts de capital spatial et d’engagement des citoyens dans le contexte des villes intelligentes.
 
Il participe actuellement à divers projets de recherche subventionnés portant sur l’analyse des relations entre l’espace et les sociétés humaines.
 
Il coordonne actuellement, de concert avec Québec numérique et la Ville de Québec, le projet Québec 3.0.

Photo : Flickr - CC - Joey Lax-Salinas

Pour plus d'informations

Si vous souhaitez en apprendre un peu plus sur les réflexions de Stéphane Roche sur ce sujet, vous pouvez écouter l'entrevue radio qu'il accordée en amont de sa conférence à l'émission Change de disque sur les ondes de CKRL 89,1. Un article du journal Le Fil, "Citoyens sous surveillance" en offre également un avant-goût.
 
 
Cette conférence était une présentation de l'Institut Technologies de l'information et Sociétés (ITIS) de l'Université Laval, en collaboration avec la Bibliothèque Gabrielle-Roy.
 

Haut de page