lien externe

Paul Fortier, directeur de l'ITIS

Envoyez-nous un courriel

Titulaire d’un doctorat en génie électrique de l’Université Stanford en1989, M. Fortier a commencé sa carrière en tant que professeur-chercheur au Département de génie électrique de l’Université Laval la même année. De 1991 à 1996, il a été directeur du programme de baccalauréat en génie informatique.

De 1997 à 2003, il a assuré la direction du Département de génie électrique et de génie informatique et a occupé, par la suite, le poste de vice-doyen au développement et à la recherche à la Faculté des sciences et de génie de l’Université Laval jusqu’en 2007. De 2007 à 2009, il a été vice-président aux affaires scientifiques et aux partenariats du FQRNT. De juillet 2010 à juin 2012, il a été vice-recteur à la recherche et à la création à l’Université Laval.

Le professeur Fortier est un spécialiste des systèmes de modulation multi-porteuse, particulièrement OFDM. Il a une vaste expérience dans la simulation et l’analyse des systèmes de communications numériques. Il s’intéresse aux systèmes combinant l’OFDM et les systèmes MIMO ainsi qu’à l’égalisation et les modulations adaptatives, le tout dans le contexte de liaisons sans fil, mobiles ou fixes. Plusieurs de ses étudiants ont également travaillé sur des projets reliés à la réalisation de puces VLSI, notamment pour faire des décodeurs, des filtres adaptatifs, des égaliseurs et des systèmes de modulation adaptative. Il a au-delà de 160 publications à son actif (articles de revues, conférences, rapports techniques).

Le professeur Fortier a dirigé et dirige encore bon nombre d’étudiants aux cycles supérieurs — plus de 55 au total. Il a organisé plusieurs conférences scientifiques dans ses domaines de recherche. M. Fortier est membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec, Fellow de l’Institut des ingénieurs du Canada et Fellow de l’Académie canadienne des ingénieurs.

Il a été nommé directeur de l'Institut Technologies de l'information et Sociétés (ITIS) de l'Université Laval en janvier 2015, et cela, pour un mandat de trois ans.

Haut de page