lien externe

Conférenciers

Envoyez-nous un courriel

Andrés Assmus

Président directeur-général, CityZeen
 
Andrés Assmus est  Président-Directeur Général de la start-up CityZeen, qui est en train de développer une plateforme d’échange digitale, autour des données personnelles ainsi qu’urbaines.
 
Il a fondée Adventures, à 19 ans, une Start-Up en tourisme haute de gamme à Bogota, en même temps que ses études en Management, qu’il a clôturé avec sa thèse d’Affaires Internationales. Il s’expatria en Europe, suivant un (DEA/DESS) en France et devint Country Manager pour une filiale de Milacrom en Espagne. En 2003, Il rejoindra l’ESCP-Europe (Executive Ms) aboutissant à une mission de consultant. Suite à cette expérience, il démarra une alliance avec une filiale d’Oberthur (Défense) pour créer EuroValores; puis deux ans plus tard il finira par rejoindre la Start-Up Miguel Caballero (Nano-Tech) à Paris en tant que Directeur EMEA.
 
Fin 2009, il lança Ecologycar à Paris, une Start-Up (Software Micro-Grid), qu’il arrêta celle-ci faute de financement. En 2011, en liaison avec quelques experts en marche de Carbonne, développeurs, bio-Informaticiens et Mathématiciens il démarra à Paris CityZeen, très vite la Start-up vira vers la Suisse puis finalement sa passion pour l’innovation lui conduira à placer son siège à Toronto. Il détient à son nom quelques marques, droit d’auteur, domaines et dessins déposés, Il est membre de plusieurs Think-Tank, clusters et groupes de travail en Innovation au Canada et en Europe.
 

Jean-François Barsoum

Expert - Villes intelligentes, leader du groupe-conseil Innovation et environnement, IBM
 
Au sein du groupe de consultation stratégique d’IBM, Jean-François Barsoum a conseillé de nombreuses organisations des secteurs public et privé dans l’élaboration de leurs stratégies organisationnelles. Entre autres, il a travaillé avec des villes de toutes tailles pour les aider à se démarquer en innovant et en devenant "plus intelligentes".    
 
Jean-François a été consultant et conférencier principal sur les thèmes des villes intelligentes, de l'innovation, de la responsabilité organisationnelle et des changements climatiques au Canada, aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Europe et en Asie. Il a notamment dirigé le Défi des Villes plus Intelligentes de la Ville de Québec, en 2013.
 
Choisi par le Projet climatique de M. Al Gore en 2008, il a été l'un des quelques Canadiens à recevoir une formation du lauréat du prix Nobel de la paix et a été autorisé à présenter le contenu du film Une vérité qui dérange (An Inconvenient Truth) à l'échelle internationale. Depuis 2011, il fait partie du conseil d’administration du volet canadien du Projet climatique de M. Gore.
 

Il est membre du comité directeur de la Fondation David Suzuki. Chez IBM,  il dirige la Communauté verte qui compte plus de 1 000 membres dans le monde et guide les groupes-conseil Innovation et environnement.

Haut de page


Jean Caron

Professeur, Département des sols et de génie agroalimentaire, Université Laval
Titulaire, Chaire Hortau-CRSNG en irrigation de précision
 
Jean Caron est professeur de physique des sols à l'Université Laval depuis 1992 et titulaire de la Chaire Hortau-CRSNG en irrigation de précision.
 
Il est auteur sur plus de 105 articles scientifiques, 22 brevets d’invention et a donné plus de 250 présentations sur le mouvement de l'eau, de gaz et de solutés dans les sols agricoles ou de serre. 
 
Il a reçu les prix Pierre Péladeau (2004), et Joseph Armand Bombardier (2007), la Médaille de la société internationale de science horticole (2011) et le Science for Society Award de la société canadienne de science du sol (2009). 
 
Il est "Fellow" de la société canadienne de science du sol (2011).
 

Geneviève Cloutier

Professeure, École supérieure d'aménagement du territoire et de développement régional (ÉSAD), Université Laval
 
Geneviève Cloutier est professeure adjointe à l’École supérieure d’aménagement du territoire et de développement régional de l’Université Laval depuis 2014.
 
Elle s’intéresse à la participation publique, à l’action collective, aux acteurs qui font et vivent la ville et aux processus par lesquelles les pratiques de planification et d’aménagement se transforment. Ses cours et ses travaux portent sur les enjeux de la planification de l’adaptation locale aux changements climatiques, sur les expérimentations de gouvernance et les approches participatives d’aménagement du territoire. Elle est membre du Centre de recherche en aménagement et en développement (CRAD) et du réseau interuniversitaire Villes Régions Monde – VRM.
 
Elle a fait son doctorat en études urbaines à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) Centre Urbanisation Culture Société (2009), sa maîtrise en urbanisme à l’Université de Montréal (2002) et son baccalauréat en science politique à l’Université Laval (2000). 
 

 


Sylvie Leroyer

Chercheure, Divison de la recherche en météorologie, Environnement Canada
 
Sylvie Leroyer est chercheure scientifique depuis 2013 à Environnement Canada, spécialisée en météorologie urbaine dans la section de recherche en prévision numérique appliquée à l'environnement (RPN-E). 
 
Son projet principal actuel est le développement d'un système expérimental de modélisation urbaine intégrée sur Toronto en support aux Jeux panamaricains.
 
Elle a obtenu son doctorat sur la dynamique de l'atmosphère urbaine en France l'École cole Centrale de Nantes, et a ensuite travaillé sur différents projets reliés a la modélisation urbaine au Laboratoire de micro-météorologie de l'Université McGill ainsi qu'à RPN-E.
 

 


Mir Abolfazl Mostafavi

Professeur, Département des sciences géomatiques, Université Laval
Directeur, Centre de recherche en géomatique (CRG)
 
Mir Abolfazl Mostafavi, ing.jr., Ph.D., est professeur au département des sciences géomatiques de l'Université Laval. Il est directeur scientifique du Centre de recherche en géomatique (CRG) depuis juin 2010.
 
Il a été membre du réseau de centres d'excellence GÉOIDE pendant 10 ans. Il est également chercheur régulier au centre de recherche de l'Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ). Il est responsable d'un groupe de travail international sur la sémantique et l'ontologie des bases de données spatiales de la Société internationale de photogrammétrie et de télédétection (ISPRS).
 
Ses intérêts de recherche portent sur les systèmes d'information géographique, la modélisation, la représentation et la visualisation dynamique et 3D, la géosimulation, la structuration de données spatiale, la réalité géospatiale augmentée et mobile et les réseaux géo-senseurs distribués pour les villes et le transport intelligent. Il s'intéresse également aux aspects sémantiques de données spatiales et à leur qualité.
 

Pierre Pellerin

Directeur de recherche - Recherche en prévision numérique environnementale, Division de la Recherche en Météorologie, Environnement Canada
 
M. Pellerin est directeur du groupe Recherche en Prévision Numérique Environnementale  (RPN-E) d’Environnement Canada.
 
Il a participé à la fondation de ce laboratoire de recherche qu’il dirige depuis 2006. Les chercheurs de RPN-E ont la responsabilité de développer les différents modèles de prévision numérique environnementale utilisés par la Service Météorologique du Canada (SMC).
 

Stéphane Roche

Professeur, Département des sciences géomatiques, Université Laval
Vice-doyen à la recherche, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique
 
Stéphane Roche est professeur titulaire de sciences géomatiques à l’Université Laval, où il enseigne les Systèmes d’information géographique (SIG), la cartographie et la Société de l’information géographique. Il s’intéresse à l’exploration des relations entre les concepts d’ « Habilitation spatiale » et d’engagement des citoyens dans le contexte des villes intelligentes et des infrastructures urbaines durables. Il participe actuellement à divers projets de recherche subventionnés (CRSH, CRSNG, FRQNT, FRQSC) portant sur l’analyse des relations entre l’espace et les sociétés humaines sou s l’angle du développement du Géoweb participatif, l’évaluation de la qualité des données issues de l’information géographique volontaire et des contenus géographiques générés par les usagers et la conception de solutions de géocollaboration (SIG participatif, WikiSIG…) pour supporter l’aménagement participatif et le Géodesign.
 
Stéphane fut le coordonnateur avec Claude Caron (Université de Sherbrooke) du livre “Organizational Facets of GIS”, publié en 2009 aux éditions John Wiley and Sons. Il a également été le coordonnateur invité (avec Rob Feick de l’University of Waterloo) du numéro spécial (vol.64, n.1) sur l’Information géographique volontaire de la revue GEOMATICA; et plus récemment le coordonnateur invité (avec Mike Goodchild, University of California, Santa-Barbara) du numéro spécial (vol.22, n.2) de la Revue internationale de Géomatique consacré au Géodesign. Stéphane est membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec et sert, entre autres, sur les conseils d’administration du Fond Joncas (Ordres des arpenteurs-géomètres du Québec) et de l’Association de géomatique municipale du Québec (AGMQ).
 

Manuel J. Rodriguez

Professeur, École supérieure d'aménagement du territoire et de développement régional (ÉSAD), Université Laval
Titulaire, Chaire de recherche CRSNG en surveillance de la qualité de l'eau potable
 
Manuel J. Rodriguez est professeur titulaire à l'École supérieure d'aménagement du territoire et de développement régional (ÉSAD) de l’Université Laval où il enseigne dans le domaine de l'environnement et de l’eau. Depuis 2015, il est titulaire de la Chaire de recherche CRSNG en surveillance de la qualité de l’eau potable.
 
Son programme de recherches s'intéresse à la génération de connaissances sur l'évolution spatio-temporelle de la qualité de l'eau dans les sources d'approvisionnement et dans les réseaux de distribution, et au développement d'outils d’aide à la décision pour la gestion de l’eau potable destinés aux responsables municipaux, aux intervenants en santé publique et aux organismes chargés de la réglementation et de l’aménagement du territoire.
 
Il a publié plus d’une centaine d’articles dans des revues scientifiques arbitrées et les résultats de ses recherches ont été présentés à plus de 200 occasions, notamment dans des conférences nationales et internationales.
 

 


Richard Turcotte

Conseiller scientifique, Direction de l'expertise hydrique, Centre d'expertise hydrique du Québec (CEHQ)
Coordonnateur du programme Gestion de l'eau, Consortium Ouranous en climatologie régionale et adaptation à l'impact des changements climatiques
 
Richard Turcotte a une formation en génie civil de l’Université Laval incluant une maîtrise en modélisation hydrodynamique, en plus d'un doctorat en science de l'eau de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS). À l’emploi de l’INRS de 1994 à 2000, il a œuvré au développement et à l’application de la modélisation hydrologique en gestion intégrée des bassins versants, avant de se joindre au Centre d’expertise hydrique du Québec (CEHQ).
 
Après plusieurs années comme chef de la division de l'hydrologie et l'hydraulique, il y occupe depuis 2013 le poste de conseiller scientifique au bureau de la Direction de l'expertise hydrique. Au cours des 15 dernières années, Dr. Turcotte a été hautement impliqué dans l'ensemble des activités touchant la modélisation hydrologique, tant pour l'émission opérationnelle de prévisions servant à la prise de décision quotidienne en sécurité civile et en gestion des barrages que pour la réalisation d'études d'envergure en gestion quantitative des ressources en eau et dans le domaine des changements climatiques.
 
Depuis 2008, Dr. Turcotte coordonne, parallèlement avec ses activités au CEHQ, les activités du volet "Gestion de l'eau" du Consortium Ouranos en climatologie régionale et adaptation à l'impact des changements climatiques.
 

Peter Vanrolleghem

Professeur, Département de génie civil et de génie des eaux, Université Laval
Titulaire, Chaire de recherche du Canada en modélisation de la qualité de l'eau
 
Peter Vanrolleghem est un bio-ingénieur de l’Université de Gand (Belgique) avec une spécialisation en microbiologie. Il a obtenu son diplôme de doctorat en technologies environnementales de la même université en 1994. Il a été embauché en 1997 à l’Université de Gand comme professeur où il a initié l’équipe de recherche BIOMATH qui focalisait ses recherches sur la méthodologie de modélisation de bioprocédés (fermentation, produits alimentaires, rivières, stations d’épuration).
 
En 2006 Peter Vanrolleghem est immigré au Québec comme titulaire de la Chaire de recherche du Canada en modélisation de la qualité de l’eau. Il est professeur titulaire au département de génie civil et de génie des eaux de l’Université Laval et il a de nouveau crée une équipe de recherche, qui l’a nommé modelEAU, et qui focalise de nouveau sur la modélisation, mais maintenant particulièrement sur l’eau, à différentes échelles : La station d’épuration, le système intégré réseau d’égouts-traitement-rivière urbaine, les bassins versant. Les problèmes environnementaux étudiés sont les nutriments, les gaz à effet de serre et les micropolluants.
 
Il possède un excellent dossier académique avec plus de 375 publications dans des revues à comité de lecture et la formation d’un grand nombre de personnes hautement qualifiées au cours des 15 dernières années (50 doctorants et 20 postdoctorants). Il joue un rôle important au sein des organisations internationales œuvrant dans le domaine de l’eau : il est membre du Conseil d’administration de l’International Water Association (IWA) et Fellow inaugural. Au sein du Water Environment Federation (WEF), dont il a été nommé Fellow récemment, il est président du Modelling Expert Group of the Americas (MEGA) et membre du Comité de Programme WEFTEC. Il est également Vice-Président de l’Association Canadienne de la Qualité de l’Eau (ACQE) représentant l’Est du Canada et un membre actif de Réseau Environnement, depuis 4 ans délégué du Québec auprès de WEF.