Avril 2015

Découvrir et explorer le potentiel des données pour la gestion territoriale durable

L’apport du numérique au domaine du développement durable sera au cœur d’un colloque organisé conjointement par l’Institut Technologies de l’information et Sociétés (ITIS) et l’Institut Hydro-Québec en Environnement, développement et société (EDS), le 28 avril 2015, 8h30 à 17h, sur le campus de l’Université Laval. L’évènement, intitulé «Technologies, données et gestion durable des ressources environnementale», regroupera des conférenciers issus des milieux de la recherche, des affaires et de l’administration publique.

«Dans la construction de villes et territoires intelligents, les technologies sont de plus en plus interpelées afin d’appuyer la mise en œuvre de stratégies liées au développement durable. Les données générées via capteurs, interprétées et visualisées grâce à divers outils logiciels, sont un appui précieux pour la gestion territoriale ou municipale», explique Paul Fortier, directeur de l’ITIS.

Capteurs, senseurs, logiciels, simulations : les technologies et les données qu’ils engendrent donnent ainsi accès – pour les décideurs – à une information toujours plus précise, générée toujours plus rapidement. Au fil d’une journée, ces outils et les approches leur étant liées seront explorés. Ce sont d’abord des outils de mesure, bien souvent en temps réel, de l’eau, de la qualité des sols et du climat qui seront présentés, ainsi que leur intégration à la gestion territoriale, expliquée.

La sphère des données citoyennes sera aussi touchée, de manière à bien saisir de quelle manière l’engagement de ceux-ci peut favoriser la prise de décision durable. Enfin, des approches novatrices, en matière de systèmes de capteurs ou d’outils de modélisation des données, seront également présentées.

«Les technologies de l’information et de la communication doivent faire partie de la solution, et non du problème, lorsqu’on parle de développement durable. Cette journée permettra de mettre en évidence un pan important de ces possibles, tout particulièrement dans un contexte où le potentiel lié aux données – qu’elles soient massives (Big Data) ou ouvertes (Open Data) – commence tout juste à être exploré», fait valoir François Anctil, directeur de l’Institut EDS.
 

Actualités en bref

Une Semaine du numérique du 4 au 9 avril 2016 à Québec
 
C’est devant les participants de l'édition 2015 du Web à Québec (WAQ) que le Pixel Challenge, l’Université Laval, Québec International et Québec numérique ont annoncé la tenue de la Semaine numérique du 4 au 9 avril 2016 à Québec. En plus du WAQ, du Pixel Challenge et du Pixel Média, s’ajoutera à cette semaine d’activités deux nouvelles initiatives: Intelligence numérique et Opportunités digitales. Ces événements seront présentés en collaboration avec Rennes Métropole ainsi que la Ville de Nantes. (En savoir plus)

 
Retour sur le 4e webinaire de l'Observatoire des médias sociaux en relations publiques
 
Chacun de leur côté de l'océan, des chercheurs ont fait état de leurs travaux de recherche lors du 4e webinaire de l'Observatoire des médias sociaux en relations publiques. Au fil de la journée, les échanges ont porté sur différents sujets, dont le rôle des technologies et du Web dans l'expérience d'achat, la communication de crise et le service à la clientèle. L'activité, qui gagne en popularité année après année, sera présentée l'an prochain en marge du Web à Québec. (Lire la suite)

Le Centre d'optique, photonique et laser (COPL) fait la promotion de la science auprès des jeunes
 
Le COPL s'associe au Centre de démonstration en sciences physiques pour promouvoir les sciences auprès des jeunes et de la population. Les deux centres viennent de signer une entente de trois ans dans laquelle ils s'engagent à partager leur expertise et leur matériel pour réaliser des projets conjoints en éducation scientifique. Cette collaboration a déjà conduit à la création d'une démonstration sur l'interférence de la lumière qui sera présentée devant 8 000 jeunes du primaire et du secondaire cette année. (Lire la suite)

De quoi sera fait le 21e siècle? Les trois révolutions du numérique

Mercredi 8 avril, 11h30 à 13h
Atrium du pavillon Charles-De Koninck
 
Pionnier du domaine des TIC, Michel Cartier a conseillé les présidents Sarkozy et Mitterand, a participé à l'implantation de réseaux comme Platon, Télidon, Internet, et bien plus! Aujourd'hui, il vient porteur d'une réflexion sur l'avenir de notre société, au contact du numérique, et sur ses révolutions déjà bien entamées ici comme ailleurs.
 
Conférencier : 
Michel Cartier, professeur retraité à l'UQAM, auteur et consultant stratégique en gouvernance et technologies de l'information
 
Entrée libre!

Les trois révolutions du numérique?

 
Une révolution technologique : les nouveaux réseaux numériques

Le nouvel Internet, l‘Internet de génération 2, avec ses quatre V (Volume, Vitesse, Vérifiabilité et Visualisation) sera bientôt suivi par l’Internet des objets.Quel est notre avenir numérique : plus de services payants ou une participation citoyenne aux décisions? Google sera-t-il notre seule porte d’entrée aux connaissances?

Une révolution économique : à la recherche d’un nouveau modèle
Dans tous les milieux, on espère trouver un autre modèle économique que celui qui, depuis 2008, nous a conduits au cul-de-sac actuel. Les Américains développent en ce moment un modèle axé sur la sécurité tandis qu’ailleurs plusieurs proposent plutôt un modèle basé sur la proximité. Quel modèle allons-nous développer? Que fera la Chine?
 
Une révolution sociétale : un nouveau mode de communication planétaire
Une nouvelle écriture médiatique faite d’images-écrans interactives et de culture orale commence à se superposer sur la culture traditionnelle de l’écrit, surtout chez les jeunes, et grâce aux appareils mobiles. Ce changement d’écriture préfigure d’intenses luttes pour le pouvoir entre une société civile (de style bottom-up) et les élites en place (top down). Qui se met à parler? À qui? Avec quel effet ? Qui seront les prochains «Maitres du monde»?
 

Pour vous désabonner de cette liste, cliquez sur l'hyperlien suivant: http://listes.ulaval.ca/cgi-bin/wa?SUBED1=bulletins-itis&A=1
 
Vous pouvez aussi vous désabonner en envoyant un courriel sans contenu à l'adresse suivante: bulletins-itis-signoff-request@listes.ulaval.ca
 

Transports électrifiés, intelligents et interconnectés: une perspective québécoise

9 avril 2015, 19h à 20h30
Bibliothèque Gabrielle-Roy (salle Gérard-Martin)
 
Les transports dans 25 ans risquent d’être bien différents de ceux d’aujourd’hui. Trois aspects technologiques importants semblent s’imposer : électrification, interconnectivité, intelligence.
 
Cette conférence offrira un état des lieux autour de ces axes, question de mieux connaître les initiatives menées ici comme ailleurs, les défis liés à leur mise en place, et les nouvelles possibilités qu’ils engendrent. De façon à bien saisir les changements qui s’annoncent, et leurs impacts sur la société de demain. Et, peut-être aussi, de voir quelles opportunités pourraient émerger de ces nouveaux modes de transports, de manière à repenser – voire réinventer – nos façons de faire.
 
Conférenciers :
Audrey Durand, doctorante en Génie électrique, Nicolas Lavigne-Lefebvre, étudiant à la maîtrise en Science politique, et Jean-François Rougès, doctorat en Sciences de l’administration, Université Laval
 
Entrée libre!
Réservations: 418 641-6789, poste 128.
 

Villes intelligentes, entre technologies et environnement

Le 5 novembre 2014, l'équipe de la Chaire publique de l'AELIÉS avait réuni les professeurs Sylvie Daniel (Sciences géomatiques) et Sehl Mellouli (SIO), ainsi que Jean-François Barsoum d'IBM et Vicky May Hamm, mairesse de Magog, afin de traiter des villes intelligentes. Entre l'abondance de nouvelles technologies et le respect de l'environnement, comment les TIC peuvent-elles rendre nos villes plus vertes? Quels sont les exemples à suivre en matière de développement durable en milieu urbain?

Vous pouvez maintenant visionner un condensé de 60 minutes de cette rencontre, sur la chaîne YouTube de la Chaire publique.