lien externe

Colloque 2015 - Développement durable

Envoyez-nous un courriel

Mettre le Big Data au service du développement durable dans nos villes et territoires intelligents


L’apport du numérique au domaine du développement durable était au cœur d’un colloque organisé conjointement par l’Institut Technologies de l’information et Sociétés (ITIS) et l’Institut Hydro-Québec en Environnement, développement et société (EDS), le 28 avril 2015, 8h30 à 17h, sur le campus de l’Université Laval.
 
L’évènement, intitulé «Technologies, données et gestion durable des ressources environnementale», regroupait des conférenciers issus des milieux de la recherche, des affaires et de l’administration publique.
 
 
«Dans la construction de villes et territoires intelligents, les technologies sont de plus en plus interpelées afin d’appuyer la mise en œuvre de stratégies liées au développement durable.Les données générées via capteurs, interprétées et visualisées grâce à divers outils logiciels, sont un appui précieux pour la gestion territoriale ou municipale», explique Paul Fortier, directeur de l’ITIS.

Capteurs, senseurs, logiciels, simulations : les technologies et les données qu’ils engendrent donnent ainsi accès – pour les décideurs – à une information toujours plus précise, générée toujours plus rapidement. Au fil d’une journée, ces outils et les approches leur étant liées ont été explorés.
 
Ce sont d’abord des outils de mesure, bien souvent en temps réel, de l’eau, de la qualité des sols et du climat qui ont été présentés, ainsi que leur intégration à la gestion territoriale, expliquée.


 
La sphère des données citoyennes a aussi été touchée, de manière à bien saisir de quelle manière l’engagement de ceux-ci peut favoriser la prise de décision durable. Enfin, des approches novatrices, en matière de systèmes de capteurs ou d’outils de modélisation des données, ont également été présentées.
 
«Les technologies de l’information et de la communication doivent faire partie de la solution, et non du problème, lorsqu’on parle de développement durable. Cette journée permettra de mettre en évidence un pan important de ces possibles, tout particulièrement dans un contexte où le potentiel lié aux données – qu’elles soient massives (Big Data) ou ouvertes (Open Data) – commence tout juste à être exploré», fait valoir François Anctil, directeur de l’Institut EDS.

Outre plusieurs conférenciers issus de quatre facultés de l’Université Laval, des représentants d’Environnement Canada, du Centre d’expertise hydrique du Québec, d’IBM et de CityZeen furent également sur place afin de présenter leurs travaux et réflexions.

L’évènement était présenté par l’ITIS et l’Institut EDS, avec l’appui du Fonds de développement durable de l’Université Laval et d’Hydro-Québec. 
Une réalisation de
 
 
  

Partenaires financiers 

 
 
 


Partenaires universitaires 

 
 
 

Partenaires diffuseurs

 
 

 

 
 
 
   
 
Ce colloque s’inscrit dans le cadre du cycle de conférences de l’ITIS portant sur l’incidence des technologies de l’information sur la transformation sociale et les villes intelligentes.