lien externe

Conférenciers

Envoyez-nous un courriel

François Laviolette

Directeur, Centre de recherche en données massives, Université Laval
 
François Laviolette est professeur titulaire au Département d’informatique et de génie logiclel de l’Université Laval. Il a reçu son doctorat – portant sur la théorie des graphes – à l’Université de Montréal en 1995.
 
Depuis 10 ans, il s’intéresse tout particuilèrement au Machine Learning et au développement de nouveaux algorithmes d’apprentissage pour résoudre une panoplie de problèmes notamment dans les domaines de la génomique et des protéomiques.
 

Daniel Figeys
Professeur, Faculté de médecine, Université d'Ottawa
 
Dr. Daniel Figeys joined the University of Ottawa in July of 2004 as a Professor in the Department of Biochemistry, Microbiology and Immunology and was the founding Director of the Institute of Systems Biology at the University.  He is currently the chair of the department of Biochemistry, Microbiology, and Immunology.  Daniel obtained a B.Sc. and a M.Sc. in chemistry from the Université de Montréal. 
 
He obtained a Ph.D. in Chemistry from the University of Alberta and did his postdoctoral studies with at the University of Washington. 
 
Daniel’s research involves developing affinity proteomics technology based on mass spectrometry and their applications in systems biology. This research is providing a comprehensive view of interplay between the biomolecules involved in proteomics and systems biology. Daniel and his group are developing micro fluidic technologies to measure the level of proteins in minute amounts of biological samples as well as developing high-throughput mapping technologies for protein interactions and various protein modifications. Dr. Figeys is also working on the application of proteomics with other “omics” approaches to study human diseases in a systematic manner. 
 

Arnaud Droit

Chercheur, Centre de recherche du CHU de Québec
 
Je suis professeur au sein de la faculté de médecine en biologie computationnelle. Mon programme de recherche vise à mieux comprendre comment la variabilité interindividuelle est façonnée par les modifications épigénétiques dans la régulation des gènes tels que la transcription et la différenciation cellulaire.
 
Au sein de mon équipe, nous développons de nouvelles approches et méthodes bioinformatique afin de réponde aux questions précédentes. La plus part de nos programmes sont disponibles sous le répertoire de logiciels open source « Bioconductor ».
 
La plupart des projets combinent la génomique (Chip-Seq, ARN-Seq, séquençage d’exome, métagénomique), la protéomique (identifications des protéines par Spectrométrie de Masse) et le web sémantique (bio2rdf). Compte tenu de la nature de mon programme de recherche multidisciplinaire, j’ai su établir rapidement des collaborations entre le centre de recherche du CHU de Québec et des chercheurs de l’Université Laval.
 

Jacques Corbeil
Titulaire, Chaire de recherche du Canada en génomique médicale, Université Laval
 
La recherche du Professeur Jacques Corbeil examine comment le VIH-1 module l’immunité innée (les cellules et les mécanismes qui défendent l’hôte contre l’infection).
 
Il étudie aussi les effets des antibiotiques sur notre flore microbienne (les microbes qui nous aident à digérer la nourriture) et explore comment concevoir de petites molécules et des médicaments pouvant influer sur des fonctions microbiennes spécifiques.
 
Cette recherche génère une grande quantité de données, de sorte que le Dr Corbeil et son équipe appliquent de nouveaux algorithmes et de nouvelles approches bio-informatiques pour mieux comprendre ces systèmes hôte-pathogène complexes.
 
 

Marc Parizeau
Directeur scientifique, Calcul Québec
 
Marc Parizeau est professeur titulaire à l’Université Laval, au Département de génie électrique et de génie informatique. Ses activités de recherche gravitent autour de la reconnaissance des formes et de l’apprentissage automatique. Il est responsable et fondateur du centre de calcul informatique de pointe (CIP) de l’Université Laval. 
 
Il est aussi le Directeur scientifique de Calcul Québec (CQ), une plateforme pan-québécoise pour le calcul informatique de pointe (CIP). Le mandat de CQ est de servir les besoins de la communauté de recherche, en lui donnant accès à des infrastructures de calcul parallèle de haute performance, d’une part, et à des experts de l’exploitation de ces infrastructures, d’autre part. Calcul Québec est aussi une des quatre divisions régionales de Calcul Canada.
 

Sophie D'Amours
Titulaire, Chaire de recherche du Canada en réseau de création de valeur durable dans l'industrie forestière, Université Laval
 
Au fil des ans, madame D’Amours a détenu une Chaire industrielle du CRSNG, une Chaire de recherche du Canada niveau II et une Chaire de recherche du Canada niveau I. Elle a aussi été professeure invitée en Norvège, Suède, France, Chili, Argentine et aux États-Unis. Elle a été vice-doyenne à la recherche et au développement de la Faculté des sciences et de génie 2011-2012. Au cours des trois dernières années, jusqu’en juin 2015, Madame D’Amours a agi à titre de vice-rectrice à la recherche et à la création de l’Université Laval.
 
La carrière de madame D’Amours est marquée de nombreuses contributions structurantes, notamment le développement du Centre interuniversitaire de recherche sur les réseaux d’entreprise, la logistique et le transport (CIRRELT) - dont elle a été codirectrice entre 2008 et 2010; la création du Consortium de recherche FORAC - dont elle a assumé la direction, de 2002 à 2011, et qui est aujourd’hui reconnu comme leader mondial en recherche sur la gestion des chaînes de valeur dans le secteur forestier.  En 2009, le Conseil de recherche en sciences naturelles et génie du Canada (CRSNG) lui a attribué la subvention du Réseau stratégique CRSNG sur l’optimisation des chaînes de valeur dans le secteur forestier
 

Sébastien Paquet

Analyste de produit (R&D), Coveo
 
Sébastien Paquet a obtenu son doctorat en intelligence artificielle à l’Université Laval en 2006. Par la suite, il a travaillé comme consultant informatique pendant 8 ans, principalement sur des projets de recherche et développement (R et D) dans le domaine du renseignement militaire. Il a touché à plusieurs types de technologies en lien avec la gestion de la connaissance et la prise de décisions : traitement du langage naturel, apprentissage automatisé, recherche opérationnelle et raisonnement automatisé.
 
Depuis les deux dernières années, M. Paquet travaille dans l’équipe de R et D chez Coveo où il développe et teste différentes technologies d’analyse de données permettant d’améliorer l’efficacité du moteur de logiciel de recherche d’information.
 

Thierry Badard
Professeur, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, Université Laval
 
Le Dr. Thierry Badard est professeur en géo-informatique au Département des sciences géomatiques de l’Université Laval. Il est chercheur régulier et membre du bureau de direction du Centre de Recherche en Géomatique (CRG).
 
Ses champs d’intérêt en recherche concernent les architectures orientées services (SOA) en géospatial, les services Web basés sur la localisation (LBS, Location-Based Services) et le contexte, le design d’applications mobiles intelligentes pour l’aide à la décision, l’informatique décisionnelle géospatiale et les outils géo-analytiques (Spatial ETL, S-OLAP, geo-reporting, geo-dashboarding et spatial data mining), ainsi que les technologies relatives au stockage, à l’analyse et à la visualisation de données spatiales massives (Geo Big Data).
 
Activement impliqué dans la communauté géospatiale open source depuis de nombreuses années, le Dr. Badard est entre autres membre votant de l’OSGeo (Open Source Geospatial Foundation) et le fondateur et co-président de la commission sur les technologies géospatiales Open Source de l’ACI (Association Cartographique Internationale). Dr. Thierry Badard est enfin co-fondateur et Vice-président Technologies de Spatialytics Solutions,une compagnie en géodécisionnel impliquée dans les industries de l’intelligence d’affaires et du géospatial, fondée en 2009.
 

Anne-Sophie Charest
Professeure, Faculté des sciences et de génie, Université Laval
 
Anne-Sophie Charest est professeur adjointe au Département de mathématiques et statistique de l'Université Laval. Elle est titulaire d'un baccalauréat en probabilités et statistique de l'Université McGill et d'une maitrise en statistique ainsi que d'un doctorat en statistique de l'université Carnegie Mellon à Pittsburgh.
 
Son champ de recherche est la protection de la confidentialité pour les jeux de données statistiques. Elle s'intéresse en particulier à la création de jeux de données synthétiques pour la diffusion de données sensibles. Elle travaille également dans le domaine de la confidentialité différentielle, dans le but de publier des résultats statistiques ou des ensembles de données qui ont une garantie mesurable de protection de la confidentialité des répondants.
 

Nadia Tawbi
Professeure, Faculté des sciences et de génie, Université Laval
 
J’ai fait mon doctorat en France à l’Université Pierre et Marie Curie, Paris, France. J’ai travaillé dans le centre de recherche Bull SA, France avant de venir à Québec pour un poste de professeur à l’Université Laval.
 
Les énormes enjeux en sécurité informatique m’ont poussé à m’intéresser à ce domaine et notamment à ce qu’on appelle « language based security ». 
 
J’ai commencé mes recherches en analyse statique de code dans le cadre de compilateurs parallélisant. J’étais ensuite attirée par le domaine d’analyse de code pour sa vérification. Les enjeux importants en sécurité informatique m’ont poussé vers ce domaine. Mon objectif ultime c’est d’avoir des applications informatiques fiables. Ma devise en recherche est que les problématiques de recherche doivent être inspirées par des problèmes réels et les résoudre doit être basé sur des fondements scientifiques et mathématiques solides.
 

Sylvie Daniel

Chercheure-membre du Comité scientifique, Unité mixte de recherche en sciences urbaines
 
Sylvie Daniel a obtenu le diplôme d’ingénieur en génie électrique de l’Institut national des sciences appliquées de Rennes (France) en 1994 et le doctorat de l’Université de Rennes I (France) en traitement du signal et télécommunications en 1998. Elle compte plus de 16 années d’expérience dans le domaine de l’imagerie géospatiale, durant lesquelles elle a dirigé et géré des projets de recherche et développement d’envergure internationale, notamment dans l’industrie. Elle a rejoint l’Université Laval en janvier 2004, où elle est maintenant professeure agrégée au Département des sciences géomatiques.
 
Sylvie Daniel a participé à plusieurs initiatives de recherche à l’échelle nationale et internationale et elle a agi à titre de responsable de six projets multidisciplinaires.
 
Ses intérêts de recherche incluent l'acquisition de données (images et nuages de points LiDAR et bathymétrique), le traitement d'images et l'intelligence artificielle, la modélisation 3D, la fusion de données et la réalité augmentée. Ses projets de recherche concernent la modélisation 3D d’infrastructures et d’environnements urbains, et les nouveaux outils ludoéducatifs basés sur les technologies géomatiques et la réalité augmentée.