lien externe

Visites de laboratoires

Envoyez-nous un courriel

Visite de laboratoires de recherche numérique à l’Université Laval

Mercredi 6 avril / 13 h 30 - 17 h 
 
Laboratoire Co-DOT
Co-DOT est un laboratoire pour l’étude de la cognition humaine, de la distribution du travail parmi les individus, de l’organisation optimale de l’information et des technologies pouvant accroître nos capacités. 
 
Trois salles de travail et recherche sont au cœur de ses installations : salle d’expérimentation sur la complexité du travail collaboratif, salle sur la cognition en équipe permettant la réalisation de simulations informatisées de gestion de crise sous forme d’un micromonde, et salle sur l’intégration de systèmes cognitifs liée à la planification tactique et équipe d’une table multisurface.
 
Laboratoire des nouvelles technologies de l'image, du son et de la scène (LANTISS)
Le LANTISS a pour objectifs principaux le soutien à la création ainsi qu’aux recherches de pointe sur le développement à la fois des technologies de scène et à la fois des langages et des perceptions engendrées par le recours à ces technologies dans l’espace scénique. Il s’agit autant d’un espace physique qu’une structure gérant un parc d’équipements mobiles hautement spécialisés en rapport avec la scène technologique. 
 
Les chercheurs impliqués dans le LANTISS proviennent de divers champs disciplinaires liés autant à la création artistique qu’aux sciences appliquées.
 
Laboratoire de vision et systèmes numériques (LVSN)
Le LVSN constitue un environnement de recherche stimulant et bénéficiant d’une infrastructure très développée : réseau d’ordinateurs pour le calcul distribué en temps réel ainsi qu’une cellule robotique, systèmes spécialisés pour l’acquisition et le traitement en temps réel, caméras 3D et thermiques, radiomètres, cellules d’expérimentations en vision biologique et plus. 
 
Récemment, le LVSN s’est doté d’un CAVE servant de moteur pour la simulation en réalité virtuelle et augmentée.
 
Supercalculateur de l'Université Laval
Bâti sur trois étages, l’appareil surnommé « Colosse » est imposant : sa puissance brute équivaut à celle de 3 800 ordinateurs personnels. Ses 14 000 processeurs et 1 728 serveurs informatiques sont répartis en 20 cabinets. Utilisé pour le calcul de haute performance, il est utilisé par des chercheurs de multiples domaines : astronomie, physique, mathématiques, génie, économie, santé, climatologie, aérospatiale, etc.
 
Outre la performance informatique, les principes du développement durable étaient au cœur de ce projet, préoccupation qui l’a mené à être récompensé à de multiples reprises, notamment lors du InfoWorld Green 2010.