lien externe

Conférenciers

Envoyez-nous un courriel
Jour 1
 
Jour 2
 
Jour 3
 

Jour 1 : Données massives et objets connectés


Thierry Badard

Directeur, Centre de recherche en géomatique (CRG), Université Laval
 
Thierry Badard est directeur du Centre de Recherche en Géomatique (CRG) de l'Université Laval.
 
Professeur au Département des sciences géomatiques de cette même université, il dirige un groupe de recherche qui vise à concevoir et développer des outils innovants et intelligents de traitement et d'analyse en temps réel de données spatiales massives (Geo Big Data). Il compte plus de 20 années d’expérience, durant lesquelles il a été impliqué et a dirigé des projets de R&D d’envergure, tant nationaux qu’internationaux.
 
Évaluateur pour plusieurs revues et congrès scientifiques internationaux, il est aussi très fortement impliqué dans le mouvement du logiciel libre et open source géomatique (OSGeo).


Haut de page


Eugénie Brouillet

Vice-rectrice à la recherche, à la création et à l'innovation, Université Laval
 
Eugénie Brouillet est vice-rectrice à la recherche, à la création et à l’innovation à l’Université Laval. Elle est également avocate et professeure titulaire à la Faculté de droit, qu’elle a dirigé à titre de doyenne de 2012 à 2017, après y avoir occupé les fonctions de vice-doyenne aux études de premier cycle (2010-2012).
 
Ses domaines de recherche sont le droit constitutionnel, en particulier le fédéralisme canadien et comparé en contexte plurinational et la protection des droits et libertés de la personne. Elle est l’auteure de nombreuses monographies et articles scientifiques, notamment de l’ouvrage intitulé La négation de la nation. L’identité culturelle québécoise et le fédéralisme canadien (Septentrion, 2005), pour lequel elle s’est vue décerner le Prix Richard-Arès (2006) et le deuxième Prix de la Présidence de la l’Assemblée nationale(2006). Elle est également co-auteure du traité  Droit constitutionnel (avec les professeurs Henri Brun et Guy Tremblay, 6e éd, Yvon Blais, 2014). Elle a prononcé plus d’une quarantaine de communications sur invitation au Canada, en France, en Belgique, en Espagne, au Venezuela, aux États-Unis et au Royaume-Uni.
 
Madame Brouillet est membre chercheure du Groupe de recherche sur les sociétés plurinationales (GRSP) et du Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ). Elle occupe le poste de vice-présidente de l’Association québécoise de droit constitutionnel (AQDC) et siège à titre de membre du conseil d’administration de Centraide Québec Chaudière-Appalaches et de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant.


Haut de page


Guillaume Ducharme

Vice-président, Communications et Affaires corporatives, CEFRIO
 
Guillaume Ducharme a joint le CEFRIO en 2012 et occupe le poste de vice-président, Communications et affaires corporatives, où il contribue activement à accroître le rayonnement des activités du Centre et la portée de la diffusion des résultats de ses recherches et enquêtes.
 
Il possède une solide expérience en gestion des communications d’entreprise, du marketing et des relations avec les investisseurs, cumulée à travers son parcours à la direction des communications d’organisations des plus réputées telles que Cossette et H2O Innovation.
 
Guillaume est diplômé en administration de l’Université du Québec à Trois-Rivières.


Haut de page


Paul Fortier

Directeur, Institut Technologies de l’information et Sociétés (ITIS)
Directeur, Département de génie électrique et de génie mécanique, Université Laval
 
Titulaire d’un doctorat en génie électrique de l’Université Stanford en1989, M. Fortier a commencé sa carrière en tant que professeur-chercheur au Département de génie électrique de l’Université Laval la même année. De 1991 à 1996, il a été directeur du programme de baccalauréat en génie informatique. De 1997 à 2003, il a assuré la direction du Département de génie électrique et de génie informatique et a occupé, par la suite, le poste de vice-doyen au développement et à la recherche à la Faculté des sciences et de génie de l’Université Laval jusqu’en 2007. De 2007 à 2009, il a été vice-président aux affaires scientifiques et aux partenariats du FQRNT. De juillet 2010 à juin 2012, il a été vice-recteur à la recherche et à la création à l’Université Laval. Depuis janvier 2015, il est directeur de l'Institut Technologies de l'information et Sociétés (ITIS) de l'Université Laval, et depuis juin 2016, il est également directeur du Département de génie électrique et de génie informatique.
 
Le professeur Fortier a une vaste expérience dans la simulation et l’analyse des systèmes de communications numériques. Il s’intéresse en particulier aux systèmes combinant les modulations multiporteuses et les canaux à entrées et sortie multiples (MIMO) ainsi qu’à l’égalisation et les modulations adaptatives, le tout dans le contexte de liaisons sans fil, mobiles ou fixes. Plusieurs de ses étudiants ont également travaillé sur des projets reliés à la réalisation de puces microélectroniques pour les systèmes de communications numériques.


Haut de page


Christian Gagné

Professeur, Département de génie électrique et génie informatique, Université Laval
 
Christian Gagné est professeur au département de génie électrique et de génie informatique de l'Université Laval depuis 2008.
 
Il est membre du Laboratoire de vision et systèmes numériques, du regroupement stratégique REPARTI du FRQNT et du Centre de recherche en données massives. Il a complété un Ph.D. en génie électrique (Université Laval) en 2005 pour ensuite effectuer un stage postdoctoral conjointement à l'INRIA Saclay - Île-de-France et l'Université de Lausanne (Suisse) en 2005-2006. Il a été associé de recherche pour Informatique WGZ Inc. (2006-2007) et MacDonald, Dettwiler, and Associates Ltd. (2007-2008).
 
Il est membre de l'Ordre des ingénieurs du Québec, de l'IEEE et de l'ACM. Ses intérêts de recherche portent sur l'ingénierie de systèmes intelligents, en particulier les systèmes basés sur l'apprentissage automatique et les algorithmes évolutionnaires ainsi que leurs applications à la reconnaissance des formes, les capteurs intelligents, les réseaux électriques intelligents et la simulation de processus de santé publique.


Haut de page


Jonathan Gaudreault

Directeur, Consortium de recherche en ingénierie des systèmes industriels 4.0, Université Laval
 
Professeur au Département d’informatique et de génie logiciel, Jonathan Gaudreault est directeur du Consortium de recherche en ingénierie des systèmes industriels 4.0 et co-directeur du Consortium de recherche FORAC, de l’Université Laval.
 
Les travaux de recherche du professeur Gaudreault s'inscrivent sous le thème de l'interdisciplinarité. La mise au point de méthodes d'aide à la décision combinant des idées de différentes disciplines (intelligence artificielle, recherche opérationnelle, génie industriel) est ma principale source de motivation. De plus, j'ai fait mien le crédo voulant que la nécessité soit la mère de l'invention. C'est la raison pour laquelle la plupart de mes projets ont pour origine des problèmes industriels et sont réalisés en collaboration avec l'industrie.
 
Sous des problématiques industrielles en apparence simples se cachent souvent des problèmes nouveaux et des questions fondamentales menant à des avancées majeures!


Haut de page


Clément Gosselin

Professeur titulaire, Chaire de recherche du Canada en robotique et en mécatronique
Directeur, Laboratoire de robotique, Université Laval
 
Clément Gosselin a reçu un baccalauréat en génie mécanique de l'Université de Sherbrooke en 1985 et un doctorat en génie mécanique de l'Université McGill en 1988. Il a ensuite complété un stage de recherche post-doctoral à l'Institut de Recherche en Informatique et en Automatique (INRIA) en France en 1988-89.
 
Il est professeur à l'Université Laval depuis 1989 où il est titulaire de la Chaire de Recherche du Canada en Robotique et Mécatronique depuis 2001. Il a également été professeur visiteur l'Université de Aachen en Allemagne à l'Institut de Recherche en Cybernétique de Nantes en France et à l'Université de Victoria en Colombie-Britannique.  Ses travaux de recherche portent principalement sur la cinématique, la dynamique et la commande de systèmes mécanorobotiques avec une emphase particulière sur les robots parallèles, les mains robotiques articulées et la collaboration physique humain-robot.
 
Les travaux de recherche du professeur Gosselin ont conduit à de nombreuses publications qui ont été abondamment citées. Il a également reçu plusieurs prix dont la Médaille d'or du Gouverneur Général du Canada, le prix D.W. Ambridge de l'Université McGill, le prix I.W. Smith de la Société Canadienne de Génie Mécanique, le Mechanisms and Robotics Committee Award de l'ASME, le Machine Design Award de l'ASME, la médaille du Jubilée de Diamant de la Reine et le titre d'officier de l'Ordre du Canada. Il est aussi Fellow de l'ASME et de l'IEEE.  


Haut de page


Jean-François Haince

Directeur, développement des affaires - Est du Québec, Mitacs
 
M. Jean-François Haince est Directeur au développement des affaires pour Mitacs, un organisme national sans but lucratif mené par des universités canadiennes qui conçoit et met en œuvre depuis plus de 17 ans des programmes de recherche et de formation afin de soutenir l'innovation au Canada. M. Haince travaille donc en étroite collaboration avec divers clients afin de promouvoir la recherche et le développement en entreprise via des projets multidisciplinaires entre les milieux académiques et les entreprise privées de la région de Québec.

 

Auteur de plus de 15 publications scientifiques et de deux brevets, M. Haince connait bien les défis de la R&D tant en milieu académique qu’en industrie. Il a œuvré pendent plus 8 ans comme Scientifique Principal chez DiagnoCure, une biotech de Québec qui met en marché des tests diagnostiques à haute valeur ajoutée pour la détection précoce et la gestion du cancer.  M. Haince est titulaire d’un doctorat en biologie moléculaire de la Faculté de Médecine de l’Université Laval et d’un baccalauréat en Biochimie de l’Université Laval. Il siège également à titre d’expert en innovation sur le comité recherche et innovation de l'Institut National du Sport du Québec.
 

Richard Khoury

Professeur, Département d’inforamtique et de génie logiciel, Université Laval
 
Richard Khoury a obtenu son baccalauréat et sa maîtrise en Génie électrique et Génie informatique à l’Université Laval en 2002 et 2004, et son doctorat en Génie électrique et Génie informatique de l’Université de Waterloo en 2007.
 
De 2008 à 2016, il a été professeur adjoint, puis professeur agrégé, au Département de génie logiciel à l’Université Lakehead. En 2016, il a déménagé à l’Université Laval, où il détient un poste de professeur agrégé au Département d’informatique et de génie logiciel.
 
Le forage de données et le traitement du langage naturel figurent en tête de ses intérêts de recherche, aux côtés de la gestion des connaissances, de l’apprentissage automatique et de l’intelligence artificielle.


Haut de page


Hugo Larochelle

Chercheur, responsable de l’équipe Google Brain, Google
 
Hugo Larochelle est chercheur et responsable de l'équipe Google Brain à Montréal, ainsi que Professeur Associé aux Universités de Montréal et de Sherbrooke. Précédemment, il a co-fondé la compagnie Whetlab, acquise en 2015 par Twitter, où Hugo a par la suite été chercheur dans le groupe Twitter Cortex.
 
De 2009 à 2011, il a été chercheur postdoctoral dans le groupe d'apprentissage automatique de l'Université de Toronto, sous la direction du Professeur Geoffrey Hinton. Il a obtenu son doctorat à l'Université de Montréal, sous la direction du Professeur Yoshua Bengio. Il a reçu deux Google Faculty Awards, est éditeur associé pour la revue scientifique IEEE Transactions on Pattern Analysis and Machine Intelligence (TPAMI), est membre du comité éditorial du Journal of Artificial Intelligence Research (JAIR), et organisateur de la International Conference on Learning Representations (ICLR) de 2015, 2016 et 2017.
 
Finalement, Hugo a publié gratuitement, sur YouTube, plusieurs cours sur l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique, incluant un cours populaire sur l'apprentissage profond (deep learning) et les réseaux de neurones.


Haut de page


François Laviolette

Directeur, Centre de recherche en données massives (CRDM), Université Laval
 
François Laviolette est professeur titulaire au département d’informatique et de génie logiciel de l’Université Laval. Il a obtenu son doctorat en théorie des graphes à l’Université de Montréal en 1995. Sa thèse résolvait un problème vieux de 60 ans qui avait entre autres été étudié par le mathématicien Paul Erdos.
 
Depuis plus de 13 ans, son principal axe de recherche est l’apprentissage automatique ou machine learning, et la bioinformatique. Plus spécialement, il développe des algorithmes d’apprentissage permettant de résoudre de nouveaux types de problèmes d’apprentissage, notamment des problèmes liés à la génomique et à la protéomique, à la découverte de médicaments, etc.
 
Il est actuellement le directeur du tout nouveau Centre de recherche en données massives de l’Université Laval, le CRDM.


Haut de page


Andrea Lodi

Professeur titulaire, Chaire d’excellence en recherche du Canada sur la science des données pour la prise de décision en temps réel, Polytechnique Montréal
 
Dr. Andrea Lodi is a leading international researcher in mixed linear and nonlinear programming. As Canada Excellence Research Chair in Data Science for Real-Time Decision-Making at Polytechnique Montréal, he holds Canada’s main chair in operations research.
 
Before joining the Polytechnique, Professor Lodi was a professor in operations research in the faculty of electrical and information engineering at Italy’s University of Bologna. He earned his doctorate in systems engineering from this same university in 2000.
 
Professor Lodi is interested in developing new models and algorithms that would make it possible to process a large quantity of data from multiple sources both rapidly and effectively. Through his research, he is looking for solutions to improve the electricity market, rail transport logistics, and health-care planning.
 
Professor Lodi’s innovative work has earned him several awards, including the Google Faculty Research Award in 2010 and the IBM Faculty Award in 2011. In 2005 and 2006, he was a fellow in the prestigious Herman Goldstine program at the IBM Thomas J. Watson Research Center in New York.
 
In addition to coordinating several large-scale European projects in operations research, Professor Lodi has also acted as a consultant for the IBM CPLEX research and development team since 2006. He has authored more than 70 publications in top mathematical programming journals and has served as associate editor for several of these journals. 


Haut de page


Jour 2 : Communautés et territoires numériques 


Marcel Babin

Directeur, Unité mixte de recherche internationale Taktuvik
Professeur titulaire, Chaire d’excellence en recherche du Canada sur la télédétection de la nouvelle frontières arctique du Canada, Université Laval
 
Marcel Babin, Ph. D., est une sommité mondialement connue en optique marine et en télédétection. Avant d’accéder, d’une part, à la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur la télédétection de la nouvelle frontière arctique du Canada, et d’autre part, à la direction de Takuvik, M. Babin avait été chercheur principal au Laboratoire d'océanographie de Villefranche, en France. Il a récemment monté et dirigé Malina, un projet conjoint France/Canada/États-Unis qui explore la façon dont les processus alimentés par la lumière solaire influent sur la biodiversité et les processus écosystémiques dans l’océan Arctique. Le projet comprenait une expédition, en 2009, dans les eaux canadiennes de la mer de Beaufort. M. Babin a travaillé avec plusieurs institutions prestigieuses nord-américaines et européennes, de même qu’en collaboration étroite avec plusieurs agences spatiales.
 
La liste de publications de M. Babin est longue; il a publié dans les principales revues savantes internationales, dont Limnology and Oceanography et le Journal of Geophysical Research. Il a récemment dirigé l’ouvrage Real-Time Coastal Observing Systems for Marine Ecosystem Dynamics and Harmful Algal Blooms.


Haut de page


Jacques Corbeil

Professeur titulaire, Chaire de recherche du Canada en génomique médicale, Université Laval
 
Le Dr Jacques Corbeil tire profit des plus récents progrès de la bio-informatique et de l'apprentissage machine pour aider au diagnostic, pour faciliter le pronostic et pour optimiser le traitement des maladies. La génomique génère un déluge de données qui doivent être interprétées à l'aide de nouvelles approches bio-informatiques. Le Dr Corbeil utilise des appareils à la fine pointe de la technologie et des approches analytiques de mégadonnées pour faciliter l'interprétation de phénotypes complexes. La recherche du Dr Corbeil porte sur l'interaction entre les microorganismes infectieux et leur hôte, sur l'effet des antibiotiques sur la flore microbienne, sur la conception de petites molécules et de médicaments pouvant interférer avec des fonctions microbiennes précises et sur l'intégration de données « omiques ». Les travaux du Dr Corbeil se situent à l'interface de l'informatique et des sciences « omiques ».
 
Le Dr Corbeil a fait ses études de premier cycle à l'Université Laval et a obtenu son doctorat à l'Université de Nouvelles-Galles du Sud, à Sydney, en Australie. Il est ensuite passé à l'Université de la Californie à San Diego, où il a successivement fait un stage postdoctoral, décroché un poste de professeur, puis avancé au rang de professeur agrégé jusqu'à son retour au Canada, pour y obtenir une chaire de recherche du Canada de niveau 1 en génomique médicale.


Haut de page


Pierre Côté

Professeur, École d'architecture, Université Laval
 
Pierre Côté, professeur à l’École d’architecture de l’Université Laval, détient une maîtrise en architecture de l’Université Laval (1985) et un PhD (CAAD et Diagnostique du bâtiment) de l'Université Carnegie-Mellon (CMU, 1991).
 
Il enseigne à l'École d'architecture de l'Université Laval le numérique appliqué à la conception architecturale, en particulier, l'utilisation de l'algorithmique comme aide à la conception. Ses dernières recherches ont porté, entre autres, sur les systèmes de visualisation 3D comme aide à la communication et support à la décision lors de planifications et conceptions collaboratives, architecturales et urbaines avec les communautés autochtones, Innus et Inuit.

Robert Déziel

Gestionnaire du bureau régional, CRSNG
 
M. Robert Déziel occupe le poste de gestionnaire du bureau régional du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et il compte plus de 25 années d’expérience en R et D au sein de plusieurs entreprises pharmaceutiques, dont 5 ans à titre de Vice-président, Chimie thérapeutique, chez MethylGene et 13 ans à titre de Directeur associé chez Boehringer Ingelheim (Canada) Ltée.
 
Par ailleurs, M. Déziel  a travaillé au cours des trois dernières années comme expert-conseil pour divers clients en biotechnologie et a élaboré plusieurs plans d’affaires et stratégies en matière de financement, de licences et de commercialisation. Il est l’auteur ou coauteur de plus de 50 publications scientifiques et a obtenu 40 brevets à titre d’inventeur ou de co-inventeur. M. Déziel est titulaire d’un doctorat en chimie organique de l’Université de Montréal et d’une maîtrise en administration des affaires de HEC Montréal. M. Déziel connaît bien le CRSNG. Il a notamment siégé à un comité de sélection des subventions en chimie et participé à un certain nombre de collaborations entre l’industrie et les établissements d’enseignement postsecondaire.
 

Alexandre Lebel

Professeur, École supérieure d’aménagement du territoire et de développement régional (ÉSAD), Université Laval
 
Alexandre Lebel est professeur associé à l’École supérieure en aménagement du territoire et développement régional de l’Université Laval (ÉSAD), ainsi que chercheur au sein de la Plateforme d’évaluation en prévention de l’obésité (PÉPO) du Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (CRIUCPQ). Suite à une formation en géographie, il a obtenu son PhD à l’ÉSAD en 2010 et effectué un postdoctorat en santé publique à l’Université de Harvard à Boston (Massachusetts, 2010-2012).
 
Ses intérêts de recherche se situent principalement dans la modélisation spatiale et multiniveau de phénomènes touchant la santé des populations et tout spécialement en ce qui concerne l’obésité au Canada. Il a également un intérêt marqué pour travailler directement avec des acteurs locaux dans le double but d’explorer des questions de recherches directement avec les personnes concernées et d’effectuer un échange de connaissance avec celles-ci.


Haut de page


Frédéric Martel

Responsable de l’architecture d’entreprise, Ville de Québec
 
Frédéric Martel est titulaire d’un MBA en affaires électroniques depuis 2007.
 
Il a débuté sa carrière à Revenu Québec comme ergonome Web, puis comme conseiller senior en architecture d’entreprise. M. Martel œuvre maintenant dans le monde municipal depuis 2012, où il agit comme responsable de l’équipe d’architecture d’entreprise à la Ville de Québec.
 
Exerçant un leadership dans l’établissement de grandes orientations et de stratégies en technologies de l’information, c’est à ce titre qu’il a contribué à plusieurs initiatives ou projets d’envergure et accompagne l’organisation dans sa transformation numérique.


Haut de page


Pierre-Emmanuel Michon

Professionnel de recherche, responable de l'axe Transports et Mobilité, Unité mixte de recherche en sciences urbaines (URMsu), Université Laval
 
Pierre-Emmanuel Michon est professionnel de recherche à l'Unité Mixte de Recherche en sciences urbaines, en charge des projets de l'axe Transport et Mobilité.

 

Après un doctorat industriel à Paris sur la problématique du guidage piéton dans les villes, il a fait un postdoctorat en Géomatique et un certificat en informatique à l'Université Laval. Ses intérêts de recherche comprennent les déplacements humains, l'orientation dans l'espace, les neurosciences et l'analyse de signal neurophysiologique. 
 

Mir Abolfazl Mostafavi

Directeur, Réseau CONVERGENCE, Université Laval
 
Mir Abolfazl Mostafavi est Professeur titulaire au Département des sciences géomatiques de l’Université Laval. Il est chercheur régulier au centre de recherche en géomatique (CRG) dont il était directeur scientifique de 2010-à 2016. 
 
Il est également chercheur régulier au centre de recherche en réadaptation et intégration social 
(CIRRIS) de l’institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ).
 
Ses intérêts de recherche portent sur les systèmes d’information géographique (SIG), l’environnement et la mobilité intelligent, internet des objets (IdO) et la modélisation et la cartographie de l’accessibilité des lieux.


Haut de page


Christophe Muratet

Directeur de l’innovation, Thales Research & Technology
 
Christophe Muratet est responsable du développement de la stratégie, exécution et pratiques d'innovation à travers trois volets : innovation de rupture (technologique, modèle d’affaire), innovation continue (produit existants) et innovation ouverte (académique, entreprise en démarrage, PME).
 
Avant d'occuper ce poste, Christophe était Chef de la Recherche & Technologie et de l’Ingénierie pour Thales Hong Kong. Christophe possède un parcours professionnel international (France, Inde, Afrique du Sud, Chine) et pluridisciplinaire (ingénierie, service clientèle et innovation).
 
Christophe a été l'un des précurseurs chez Thales à l’application des méthodes Lean et Agile au développement des personnes pour l'innovation de produits.


Haut de page


Florence Piron

Professeure, Département d’information et de communication, Université Laval
 
Française d’origine, Florence Piron est venue faire une maîtrise et un doctorat en anthropologie à l’Université Laval après des études en philosophie et histoire au Lycée Henri IV de Paris et à la Sorbonne. Sa maîtrise porte sur les effets de pouvoir-savoir dans l’expertise scientifique et ma thèse sur la possibilité du lien éthique dans l’écriture scientifique. Elle a ensuite effectué en 2000 un stage postdoctoral à l’Université McGill tout en suivant des cours à l’ENAP, un projet de recherche portant sur les enjeux éthiques de l’administration publique.
 
Elle est ensuite devenue chercheure en éthique au Conseil de la santé et du bien-être et professeure associée au Département de sociologie de l’Université Laval afin d’étudier, grâce à une subvention du CRSH, les implications éthiques et politiques de la Nouvelle gestion publique. Elle suis arrivée au Département d’information et communication en 2004 pour, entre autres, y enseigner l’éthique et développer le champ de la recherche sur la participation citoyenne et la consultation publique.
 
Depuis, elle travaille principalement dans trois domaines : l’éthique des sciences, la démocratie participative et les rapports science, université et État. Elle mène autant des travaux scientifiques que des projets collaboratifs de toutes sortes avec la société civile. À l’Université Laval, elle a longtemps été membre du comité d’éthique de la recherche et elle a récemment fondé Accès savoirs, une boutique de sciences qui met en contact des étudiants et des organismes de la société civile, du milieu communautaire et du milieu de l’éducation.


Haut de page


Michel J. Tremblay

Vice-recteur adjoint à la recherche, à la création et à l'innovation, Université Laval

Michel J. Tremblay est vice-recteur adjoint à la recherche, à la création et à l'innovation de l'Université Laval et professeur titulaire au Département de microbiologie-infectiologie et immunologie de la Faculté de médecine. Monsieur Tremblay est professeur-chercheur au Centre hospitalier universitaire de Québec et est titulaire de la Chaire de recherche du Canada de niveau senior en immuno-rétrovirologie humaine.

Considéré par ses pairs comme une figure de proue en recherche dans le domaine du VIH/SIDA, Michel J. Tremblay mène une carrière active, et est l’auteur de plus de 200 publications dans son domaine. Chercheur prolifique, il a reçu, au cours de sa carrière, de nombreux prix et distinctions. De 2010 à 2014, il a occupé le poste de vice-doyen à la recherche et aux études supérieures à la Faculté de médecine.

Haut de page


Geneviève Vachon

Professeure, École d’architecture, Université Laval
 
Geneviève Vachon, architecte et professeure, détient une maîtrise en architecture (Université Laval, 1994) et un doctorat en études urbaines (MIT, 1998). Depuis son arrivée à l'École d'architecture en 1998, elle enseigne principalement le design architectural et urbain.
 
Ses champs d'intérêt portent notamment sur la requalification des banlieues, la morphologie urbaine, le design urbain, l'histoire des villes et l'habitation. Dans le cadre de ses recherches sur la banlieue revisitée au sein du GIRBa, ses projets récents portent entre autres sur l'analyse des cadres réglementaires en contexte de requalification des banlieues. A
 
vec Carole Després, elle a également travaillé sur le logement supplémentaire et a participé à une session intensive de design urbain visant la conception d'un plan intégré de développement pour un quartier de banlieue de Québec.


Haut de page


Jour 3 : Éthique et environnement


Nathalie Barrette

Professeure, Département de géographie, Université Laval
 
Nathalie Barrette est professeure titulaire à la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l’Université Laval et chercheure à l’Institut Hydro-Québec en environnement, développement et société. Sa recherche s’intègre dans la géographie environnementale.
 
Elle s’intéresse aux suivis des conditions environnementales et aux transformations de ces conditions dans le contexte des changements climatiques. Parmi ses thèmes de recherche, citons : les risques hydrométéorologiques en milieux tropicaux, les changements climatiques et les suivis environnemental et climatique au Québec.
 
Parmi ses projets de recherche actuel figure l'élaboration d'un atlas interacti en ligne de la vulnérabilité de la population québécoise aux aléas climatiques à l'intention des acteurs locaux et régionaux.


Haut de page


Guillaume Blum

Professeur, École de design, Université Laval
 
Spécialiste en design management ainsi qu’en gestion de l’innovation et des connaissances, Guillaume Blum s’intéresse aux nouvelles pratiques de gestion et nouvelles technologies et à leurs conséquences sur le design des produits et des services, ainsi que sur les individus. Il explore les transformations organisationnelles, économiques et sociales découlant des changements technologiques.
 
Guillaume Blum a travaillé au cours des dernières années sur les logiciels libres et ouverts et sur l’aéronautique verte. Avant de rejoindre l’École de design de l’Université Laval, il a enseigné à HEC Montréal et à l’ESG UQAM et travaillé comme chercheur au sein de plusieurs groupes de recherche, dont le groupe d’étude en management des entreprises (GEME). 


Haut de page


Pierre-Luc Déziel

Professeur, Faculté de droit, Université Laval
 
Pierre-Luc Déziel est professeur de droit des technologies de l’information à la Faculté de droit de l’Université Laval depuis août 2016.
 
Il est chercheur associé à la Chaire LexUM en information juridique, à la Chaire L.R. Wilson sur le droit des technologies de l’information et du commerce électronique et à la Chaire sur la culture collaborative en droit et politiques de la santé. Il est également membre de l’Institut d’éthique de l’Université Laval.
 
Ses recherches portent sur l’impact des technologies de l’information sur l’évolution du droit à la vie privée au Canada.


Haut de page


Gabriel Gamez

Conseiller inter-régional, Organisation et gestion des systèmes statistiques nationaux, Département de l’économie et des affaires sociales, Organisation des nations unies (ONU)
 
Mr. Gabriel Gamez is an Inter-Regional Adviser on Economic and Environmental Accounting in the Statistics Division (UNSD) of DESA. Mr. Gamez is responsible for the implementation of a Transformative Agenda for Official Statistics aiming at fostering national capacities to produce high-quality information to measure and monitor sustainable development in the framework of the post-2015 development agenda and other national and international development policies. Mr. Gamez is providing advisory services at national and regional level for the five main thematic areas of the initiative: (i) coordination at and between the global and regional statistical systems (ii) communication and advocacy; (iii) data collection, processing and dissemination through integrated statistical systems; (iv) innovative methods, tools and information technology infrastructure, including standards-based business architecture; and (v) training and capacity-building.
 
Prior to joining UNDESA’s Statistics Division, Mr. Gamez was the Regional Adviser on Statistics at the UN Economic Commission for Europe (ECE). He was leading a regional programme assessing the institutional and organisational set-up as well as the technical capacity of national statistical systems against the UN Fundamental Principles of Official Statistics, international guidelines and best practices. Assessments were systematically concluded with recommendations for improvement and action plans incorporated in national strategies for the development of statistics.
 
Mr Gamez started his professional career at the Swiss Federal Statistical Office in 1991, holding respectively the positions of Deputy Director of economic statistics and Director of statistics policy and cooperation. In 2004, he was appointed Chief Statistician of the European Free Trade Association (EFTA) and headed the EFTA duty station in Luxembourg. He joined ECE in Geneva in 2010.
 
Mr. Gamez wide experience in the production of statistics and management allows him to provide authoritative advice to high-level representatives from national statistical authorities and policy makers. Mr. Gamez is post-graduated in statistics, and holds a master degree in economics as well as a degree in economic and social science.


Haut de page


Marie-Hélène Parizeau

Professeure, Faculté de philosophie, Université Laval
Présidente, Commission mondiale de l’éthique des connaissances scientifiques, UNESCO
 
Marie-Hélène Parizeau a été engagée comme professeur adjoint à l’Université Laval en 1987 après un doctorat en philosophie soutenu à l’Université de Paris XII, Créteil, Val-de-Marne en 1988, sous la direction d'Anne Fagot-Largeault, maintenant professeur émérite au Collège de France. Elle avait obtenu auparavant un DEA en histoire des idées et des mentalités en 1984 à la même université, une maîtrise en philosophie de l’Université de Montréal en 1983 et un Baccalauréat spécialisé en sciences biologiques de l’Université de Montréal, en 1980.
 
Membre de la COMEST (Commission mondiale de l’éthique des connaissances scientifiques et des technologies) de l’UNESCO depuis 2012, elle en a été élue présidente en septembre 2015. Elle est également membre de la Commission d’éthique de programme européen Agreen Skills portant sur l’agriculture, l’environnement, les aliments et la santé animale.
 
Marie-Hélène Parizeau a été membre de la Commission de l’éthique en science et en technologie, (CEST) du Gouvernement du Québec de 2010 à 2015. Par ailleurs, elle dirige le Réseau Québécois NE3LS (réseau de connaissance sur les impacts éthiques, environnementaux, économiques, légaux, sociaux des nanotechnologies) depuis 2014. Enfin, elle est membre du comité scientifique de l’Institut Mallet pour l’avancement de la culture philanthropique à Québec.


Haut de page


Stéphane Roche

Professeur, Département de sciences géomatiques
Vice-doyen à la recherche, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, Université Laval
 
Ingénieur et géographe, Stéphane Roche est professeur titulaire de sciences géomatiques à l’Université Laval (Québec) et vice-doyen à la recherche et aux études de la Faculté de Foresterie, de géographie et de géomatique. Il enseigne des séminaires gradués sur la Société de l’information géographique et sur la qualité des données géospatiales.
 
Il s’intéresse aujourd’hui principalement au rôle joué par la géolocalisation sociale, les données ouvertes et le crowdsourcing (externalisation ouverte) dans la mise en opération du concept de ville et de territoire intelligent.
 
Il est impliqué dans le développement d’un laboratoire vivant centré les nouvelles formes de spatialité numériques et l’engagement citoyen. Stéphane Roche est chercheur associé au MIT Senseable City Lab et « Honorary Principal Fellow » au Département « Infrastructure Engineering » à l’Université de Melbourne, Australie.
 

Céline Vaneeckhaute

Professeure, Département de génie chimique, Université Laval
 
Céline Vaneeckhaute a réalisé un baccalauréat et une maîtrise en bio-ingénierie avec une spécialisation en génie environnemental à l’Université de Gand (Belgique).
 
Elle a gagné plusieurs prix grâce à son mémoire sur le recyclage d'eau et de nutriments à partir de lisiers et digestats. En 2011, Céline a commencé son doctorat à l’Université de Gand, intitulé « Récupération des nutriments à partir des résidus de la biométhanisation : de l'expérimentation sur le terrain à l'optimisation à base de modèles ». En 2013, elle a obtenu une bourse de recherche en milieu de pratique (FRQNT/CRSNG) en coopération avec l’entreprise Primodal permettant de poursuivre ses recherches à l'Université Laval en mettant l'accent sur la modélisation. Pour cette recherche multidisciplinaire, elle a obtenu un double degré de doctorat : Ph.D. en sciences biologiques appliquées et Ph.D. en génie des eaux. Elle a également reçu de nombreux prix, tels que le Prix de la relève en Infrastructures Municipales (CERIU) et le Prix Philip H. Jones (ACQE).
 
En outre, Céline a travaillé à titre de directrice adjointe des processus de biométhanisation à la ville de Québec et elle a monté une entreprise comme conseillère autonome dans le domaine de la valorisation des matières résiduelles.
 
En 2016, elle a commencé une carrière de professeure au département de génie chimique de l'Université Laval. Elle y a construit l'équipe de recherche BioEngine qui travaille sur l'ingénierie des procédés verts et des bioraffineries. Le développement des outils d’aide à la décision est un élément clé dans ses travaux de recherche afin de répondre aux besoins des municipalités et des industries dans la transition vers une économie circulaire.
 

Peter Vanrolleghem

Professeur titulaire, Chaire de recherche du Canada en modélisation de la qualité de l’eau
Directeur, CentrEau, Université Laval
 
Peter Vanrolleghem est un bio-ingénieur de l’Université de Gand (Belgique) avec une spécialisation en microbiologie. Il a obtenu son diplôme de doctorat en technologies environnementales de la même université en 1994. Il a été embauché en 1997 à l’Université de Gand comme professeur où il a initié l’équipe de recherche BIOMATH qui focalisait ses recherches sur la méthodologie de modélisation de bioprocédés (fermentation, produits alimentaires, rivières, stations d’épuration).
 
En 2006 Peter Vanrolleghem est immigré au Québec comme titulaire de la Chaire de recherche du Canada en modélisation de la qualité de l’eau. Il est professeur titulaire au département de génie civil et de génie des eaux de l’Université Laval et il a de nouveau crée une équipe de recherche, qui l’a nommé modelEAU, et qui focalise de nouveau sur la modélisation, mais maintenant particulièrement sur l’eau, à différentes échelles : La station d’épuration, le système intégré réseau d’égouts-traitement-rivière urbaine, les bassins versant. Les problèmes environnementaux étudiés sont les nutriments, les gaz à effet de serre et les micropolluants.
 
Il possède un excellent dossier académique avec plus de 375 publications dans des revues à comité de lecture et la formation d’un grand nombre de personnes hautement qualifiées au cours des 15 dernières années (50 doctorants et 20 postdoctorants). Il joue un rôle important au sein des organisations internationales œuvrant dans le domaine de l’eau : il est membre du Conseil d’administration de l’International Water Association (IWA) et Fellow inaugural. Au sein du Water Environment Federation (WEF), dont il a été nommé Fellow récemment, il a été président du Modelling Expert Group of the Americas (MEGA) de 2013-2015 et membre du Comité de Programme WEFTEC. Depuis septembre 2016 il est membre du conseil d’administration de la WEF » Il est également Vice-Président de l’Association Canadienne de la Qualité de l’Eau (ACQE) représentant l’Est du Canada et un membre actif de Réseau Environnement, et était délégué du Québec auprès de WEF entre 2011 et 2016. En février 2015, il a été nommé directeur de CentrEau, le centre de recherche sur l'eau de l'Université Laval. CentrEau est un centre interdisciplinaire qui regroupe les forces vives de l'Université Laval dans le domaine de la recherche sur l'eau.