lien externe

Vincent Thomas

Envoyez-nous un courriel

Des technologies innovantes grâce à la géomatique

 
La région de Québec est en train de devenir l’un des grands joueurs de l’industrie de la géomatique. Et l’Université Laval y est pour beaucoup. L’établissement permet à des doctorants comme Vincent Thomas, du Département des sciences géomatiques, d’élargir considérablement leurs horizons en prenant part à d’ambitieux projets internationaux.
 
Dès la fin de sa maîtrise, Vincent Thomas a vite été recruté au sein de l’équipe de la chercheuse Sylvie Daniel, professeure en géomatique à l’Université Laval et responsable du projet GéoÉduc3D.

« Ça aurait été difficile de dire non à un aussi beau projet, c’est tellement l’fun!, s’enthousiasme Vincent Thomas. Le jeu sérieux m’a toujours intéressé, même si je ne me suis jamais considéré comme un grand gamer. Mais j’aimais l’idée de pouvoir développer des jeux qui intègrent le côté géomatique. Ça me branche beaucoup. C’est tellement innovant, on développe des concepts qui n’ont jamais été développés ni commercialisés par d’autres. Dans notre domaine, on est vraiment des précurseurs, des pionniers. »

Son mandat dans l'équipe GéoÉduc3D consiste à développer une chaîne de traitement de modélisation 3D en réalité augmentée qui soit à la fois rapide, facile d’usage et économique. Un défi de taille. « Modéliser des bâtiments en 3D, c’est facile. Ce qui l’est moins, c’est de faire en sorte de pouvoir ensuite les utiliser en situation de réalité augmentée. J’y travaille très fort. »

Dans ses temps libres, Vincent Thomas se consacre au bénévolat dans le cadre du projet Géomatique sans frontières, qu’il a lui-même contribué à mettre sur pied en 2006. « Il s’agit d’une association étudiante dont le but est de supporter des projets internationaux en géomatique développés par des étudiants. Ainsi, on contribue à faire mieux connaître et rayonner notre profession. Et qui sait, peut-être qu’un jour pas si lointain, Word va enfin être capable lui aussi de reconnaître le mot géomatique! ».