lien externe

Carmen Gerea

Envoyez-nous un courriel

La fine stratège du cybermarketing

 
D’une insatiable curiosité à l’égard de tous les courants et les tendances en technologies de l’information, l’étudiante en affaires électroniques à l’Université Laval, Carmen Gerea, se prépare à se lancer en affaires dans un domaine encore peu exploré du marketing en ligne dans la région de Québec.
 
« Dès que j’ai eu ma première connexion Internet, j’ai su que cela allait m’ouvrir beaucoup de portes. Je ne me définis pas comme une internaute hyper-technologique, mais je trippe littéralement sur tous les nouveaux courants du web marketing, du web collaboratif, à tout ce qui touche la recherche marketing en ligne », explique l’étudiante originaire de Roumanie.
 
Arrivée au Québec en 2003 dans le cadre d’un programme d’échanges avec une université française, Carmen Gerea décide de poursuivre ses études à l’Université Laval. Elle est admise au baccalauréat en administration et décide de s’inscrire en parallèle au certificat en gestion du développement touristique.
 
«  L’Université Laval a été un coup de cœur pour moi, autant pour l’accès à une formation multidisciplinaire que pour la chance de développer mes compétences professionnelles en m’impliquant dans différents projets, raconte celle qui a participé à une mission commerciale au Chili et a coordonné une mission en Argentine. C'est durant le cours de marketing électronique de Stéphane Gauvin (chercheur à l’ITIS) que j’ai confirmé ma piqûre du e-marketing. C’est aussi là que j’ai commencé à explorer des outils de collaboration et de réseautage comme Twitter, un phénomène qui a pris une ampleur incroyable et qui m’a mise en contact avec des gens qui partagent mes intérêts. »
 
Celle qui occupait jusqu’à tout récemment un poste de coordonnatrice Web et marketing pour Groupe Germain se prépare actuellement à plonger elle-même dans le e-business. Avec sa partenaire d’affaires, Carmen Gerea lancera bientôt sa propre boîte qui offrira un service de veille stratégique et de marketing électronique; une avenue encore peu explorée dans la région.
 
« Dans le cadre de mon cours Stratégies d’affaires électroniques, Vincent Dutot (chargé de cours à l’Université Laval et membre de l’ITIS) a suivi de près l’évolution du projet. Il m’a encouragée à prendre le temps pour bien définir et structurer mes idées. C’était essentiel de se démarquer en offrant un service qui allait créer de la valeur. Nous nous sommes creusés les méninges, ma collègue et moi, et nous sommes arrivées avec une proposition pour les gens d’affaires. À travers BW2, nous allons répondre à un besoin de structurer les activités de veille afin d’anticiper l’évolution du marché et d’optimiser la prise de décision. Par la suite, ces connaissances de l’environnement d’affaires de l’organisation seront utilisées dans la mise en marché et dans la commercialisation à travers le web. »
 
D’ici là, Carmen Gerea va continuer à nourrir son insatiable appétit pour les nouveautés technologiques. « Heureusement qu’il y a Twitter pour m’informer en temps réel de tout ce que je ne sais pas encore!, lance-t-elle à la blague. Mais sans vouloir tomber dans l’infobésité, je trouve essentiel d’être au courant des innovations TI. C’est ce qui nourrit ma réflexion. »