lien externe

Gala des OCTAS 2009

Envoyez-nous un courriel

Le projet VISAF reçoit le prix Coup de cœur des OCTAS 2009

 
Un ambitieux projet d’enseignement virtuel à distance de l’Université Laval, VISAF – Le virtuel au service de l’Afrique francophone —, s’est vu décerner le prix Coup de cœur du jury lors de la grande finale du concours OCTAS 2009, le samedi 23 mai, au Palais des congrès de Montréal.
 
Ce prestigieux concours annuel est organisé par le Réseau ACTION TI, une organisation qui regroupe l’ensemble des acteurs du secteur des technologies de l’information au Québec.
 
Dans la catégorie, Apprentissage en ligne et gestion des connaissances, entreprise de 1000 employés et plus, VISAF faisait face aux géants de l’industrie Loto-Québec et Bombardier aéronautique. Si l’initiative de l’Université Laval n’a pas remporté le premier prix, les membres du jury ont tout de même voulu souligner l’excellence du projet en lui remettant un prix Coup de cœur, la première reconnaissance du genre remise depuis que le concours existe.
 
Une équipe d’experts du Département d'informatique et de génie logiciel formée de Guy Mineau, Trung Khoa Vo et Pierre Marchand a développé et piloté Le virtuel au service de l'Afrique francophone.
 
L’Institut Technologies de l’information et Sociétés adresse ses plus sincères félicitations aux lauréats!
 

Qu'est-ce que VISAF?

 
VISAF est le tout premier programme d’enseignement à distance en informatique au Québec. L’initiative a été financée par l’Agence canadienne de développement international (ACDI) et est gérée en partenariat avec l’Association des universités et collèges du Canada (AUCC) et l’Université virtuelle africaine (UVA).
 
Ce programme, dont les travaux ont débuté au tournant de l’an 2000, se voulait une réponse aux besoins en enseignement supérieur dans les pays francophones d’Afrique, en particulier dans les domaines reliés aux sciences et technologies. À cette époque, le gouvernement canadien souhaitait mettre sur pied un projet capable de combler le fossé numérique et d’éliminer les disparités des savoirs entre l’Afrique et le reste du monde en élargissant l’accès aux ressources pédagogiques par le biais des technologies de l’information.
 
L’Agence canadienne de développement international (ACDI) a alors approché l’Université Laval et son Département d’informatique et de génie logiciel pour leur proposer le mandat de monter de toutes pièces un programme de cours d’informatique à distance en mode synchrone (temps réel). 
 
Le programme VISAF est né du fruit de cette collaboration. Des universités de huit pays de l’Afrique subsaharienne y participent : Mauritanie, Sénégal, Mali, Burkina Faso, Niger, Bénin, Cameroun et Burundi.
 
À la fin de 2009, quelque 150 étudiants africains auront obtenu leur certificat ou leur baccalauréat en informatique de l’Université Laval, et ce, sans jamais avoir eu à quitter leur pays.
 
L’objectif de VISAF consiste à offrir un certificat et un baccalauréat à distance à deux cohortes d’étudiants. Une soixantaine d’étudiants de la première cohorte (2007) ont déjà obtenu leur diplôme de l’Université Laval sans avoir quitté leur pays d’origine.
 
Le but ultime est de former des professionnels en informatique capables de concevoir, d’analyser, d’évaluer, de développer, d’implanter et d’assurer la maintenance de systèmes informatiques à vocation industrielle, scientifique ou de gestion dans les organisations.
 
VISAF contribue à combler le fossé numérique en formant des dirigeants d’entreprise, des techniciens, des scientifiques et autres professionnels de grade international en vue de favoriser le développement économique et social du continent. En plus, ceux-ci aideront à faire entrer l’Afrique dans la nouvelle ère du savoir.
 
Le programme s’articule autour de trois activités majeures : 
 
  • La formation par l’Université Laval des étudiants africains en vue de l’obtention d’un diplôme universitaire en informatique ;
  • La création de compétences africaines dans les universités partenaires ;
  • La mise sur pied d’un consortium d’universités africaines qui devront ultimement allier leurs ressources humaines et financières pour prendre la relève afin de livrer le même programme à distance sur le continent africain.

La Trace parmi les nominés

 
À noter, le projet La Trace : découvrir tout en se divertissant, du Programme de maîtrise en design multimédia de l’École des arts visuels de l’Université Laval, était aussi en nomination dans la catégorie Relève étudiante – niveau universitaire.
 
Ce projet vise plusieurs objectifs dont ceux de favoriser la participation des utilisateurs-visiteurs, en prolongeant leur visite hors des murs du Musée et de rejoindre le public visé d’une manière nouvelle et inédite. Il permet de répondre à la volonté de proposer une expérience cognitive intéressante et de proposer le Musée comme un chef de file en matière d’innovation. L’originalité de cette réalisation réside dans son adaptabilité à toute autre exposition ou projet, de nouvelles versions pouvant être développées sans aucun effort de programmation.