lien externe

Castelet électronique

Envoyez-nous un courriel

La scène vivante du LANTISS

 
La scène est robotisée, articulée. Elle reproduit à échelle réduite l’espace scénique. Fruit d’une expérience de recherche alliant les arts et la technologie, elle permet depuis 2007 d’explorer de nouveaux horizons dans la sphère théâtrale. Regard sur le castelet électronique développé par le Laboratoire des nouvelles technologies de l’image, du son et de la scène (LANTISS).
 
Le projet a été lancé en 2007, le LANTISS collabore avec divers centres de recherche et laboratoires de l’Université Laval pour créer cette scène vivante : le Laboratoire de robotique, le Laboratoire de vision et systèmes numériques (LVSN) et le Centre d’optique, photonique et laser (COPL).
 
Ils ont été plus d’une vingtaine à travailler avec acharnement pendant plus de quatre ans pour parachever le prototype final du castelet électronique. La qualité première de cette maquette, créée à l’échelle 1/10 permet l’intégration de différents médias dans un même outil: éclairage intégré et miniaturisé, projection d’images, réalité augmentée, scène déformable.
 
L’architecture de base de ce prototype comprend une douzaine de modules composés chacun de neuf petits blocs reliés entre eux par un mécanisme de bielles et d’articulations rotoïdes qui est actionné par quatre moteurs. Chaque module est indépendant ce qui permet une multitude de configurations et de mouvements très fluides contrôlés par un programme informatique réalisé sur mesure. Conçu avant tout comme un outil pédagogique permettant à la préfiguration de spectacles complexes, le castelet peut aisément servir de plateau de tournage pour des films d’animation ou de scène miniature pour la présentation de théâtre d’objet ou de marionnettes.
 
À diverses reprises, les amateurs de théâtre de Québec ont pu découvrir les multiples possibilités offertes par le castelet, notamment lors de la présentation en 2008 d’un premier laboratoire de création autour de la pièce Le voyage de Tchékhov à Sakhaline, spectacle de marionnettes qui sera repris en février 2013 au Théâtre Premier Acte à Québec.
 
En juin 2011, l’équipe du LANTISS, menée par son directeur, Robert Faguy, a présenté le castelet électronique au kiosque du Canada lors de la Quadriennale de Prague, événement international incontournable en ce qui concerne la recherche et création en scénographie. La réception? Plus que positive : pour beaucoup, le castelet électronique est la scène de demain, une scène vivante, modulable, qui permettra de repousser encore plus avant les frontières de la création.