lien externe

Conférence de Mario Leclerc

Envoyez-nous un courriel

Plastiques et énergie solaire

Le professeur, Mario Leclerc, du département de chimie de l’Université Laval a présenté le mercredi 28 novembre 2012 la conférence « Plastiques et énergie solaire » portant sur les polymères électroactifs et photoactifs. Il a fait découvrir aux participants un nouveau procédé pour satisfaire le besoin « énergie » de la population mondiale.
 
Le professeur a affirmé que l’énergie solaire était « la seule source d’énergie renouvelable qui pourra subvenir à la consommation mondiale en énergie dans les 40 prochaines années.»
 
Selon le département de l’Énergie des États-Unis, en 2003, la consommation mondiale en énergie s’établissait à 13.5 Térawatts (TW) par seconde. 3.3TW, soit le quart de cette énergie, ont été consommés en Amérique du nord. Au Québec par exemple, une personne a besoin de 113 ampoules de 100 watts allumées pendant 24 heures afin de subvenir à ses activités quotidiennes telles que le transport, le travail, etc. Des chiffres exorbitants si on les compare à ceux des deux pays les plus peuplés, la Chine et l’Inde, où on ne consommerait respectivement que 11 et 4.4 ampoules pour les mêmes activités quotidiennes.
 
En 2050, la population mondiale serait de 9 billions d’habitants. Si l’on considère que chaque habitant de la planète consommerait de la même manière qu’un habitant nord-américain, notre besoin en énergie mondiale augmenterait à 30TW par seconde. Il faudrait donc trouver le moyen de fournir 17 TW supplémentaires par seconde à la population mondiale.
 
Dans le contexte économique et environnemental actuel, quelle énergie propre pourrait combler ce besoin? À cette question, Mario Leclerc a fourni quatre réponses :
  1. Un parc d’éolienne mondial qui produirait 2TW supplémentaire à condition d'optimiser leur disponibilité sur toute la surface de la Terre
  2. L’Hydro-énergie qui produirait aussi 2TW supplémentaire si on construisait des barrages dans toutes les rivières de la planète
  3. La biomasse qui générerait 10TW supplémentaires à condition d'exploiter la moitié des terres cultivables mondiales pour produire de l’essence propre
  4. L'énergie solaire capable de produire 120 000TW à n'importe quel moment. Elle permet de bénéficier de 600TW au plus sur le long terme grâce aux technologies existantes. 
Les panneaux photovoltaïques imprimés sur une fibre de plastique font partie des nouvelles technologies permettant l’exploitation de l’énergie solaire. Contrairement aux panneaux sur silicium, les nouvelles cellules solaires sont imprimées sur un film en plastique très flexible appelé polymère. Le plastique confère plusieurs avantages : il permet de rendre la forme des panneaux photovoltaïques plus maniable ; l'énergie utilisée pour leur fabrication se récupère en quelques jours alors que les panneaux fabriqués sur silicum nécessitent plusieurs mois ; le coût de fabrication promet en plus d'être très concurrentiel (20 centimes le KWH).
 
À San Francisco, le maire prévoit d’équiper plus de 1000 abribus en panneaux photovoltaïques imprimés sur plastique. L’abribus est ainsi éclairé le soir grâce à l’énergie qu'il a capturée le matin et accumulée dans sa batterie.
 Abris-bus pendant le jour : photo prise à la conférence du Professeur Mario Leclerc
Abris-bus avec toit en panneaux photovoltaïques en journée.
 
Abris-bus avec toit en panneaux photovoltaïques éclairés en soirée (photo originale ici).